Recherche

Plus de critères

2770 résultat(s) trouvé(s)

VALVULOPATHIES

Quantification du rétrécissement aortique : reste-t-il une place pour le cathétérisme cardiaque en 2014 ?

Publié le 01/09/2014

P.-V. ENNEZAT, S. MARÉCHAUX, B. IUNG, M.-C. MALERGUE, É. ABERGEL, CHU de Grenoble, Hôpital Saint-Philibert-Groupement des Hôpitaux de l’Institut catholique de Lille, Hôpital Bichat AP-HP, Institut Mutualiste Montsouris Paris, Clinique Saint-Augustin Bordeaux

Le rétrécissement aortique (RAo), maladie dégénérative de la valve ou évolution sténosante d’une bicuspidie, touche environ 1 % des patients de plus de 65 ans. Le remplacement valvulaire aortique est discuté lorsque le RAo est...

Lire la suite

RYTHMOLOGIE ET RYTHMO INTERVENTIONNELLE

Doit-on ouvrir le TAVI aux centres de cardiologie interventionnelle sans circulation extracorporelle sur site ?

Publié le 08/09/2014

A. TIROUVANZIAM, L. AGUIRRE, A. BAMMERT, Y. BANUS, E. BRESSOLLETTE, M. BURBAN, B. LEURENT, Service de cardiologie interventionnelle, Nouvelles Cliniques Nantaises, Le Confluent, Nantes

Les recommandations européennes concernant la prise en charge des valvulopathies qui ont été réactualisées en 2012 sont claires : le TAVI (transaortic valve implantation) ne peut être effectué que dans un centre de cardiologie interventionnelle avec...

Lire la suite

EXPLORATIONS

Moniteur cardiaque implantable : quelles indications ?

Publié le 01/09/2014

H. BLANGY, J.-M. SELLAL, N. SADOUL, Département de cardiologie, Institut des maladies du cœur et des vaisseaux Louis Mathieu, CHU de Nancy

Le moniteur cardiaque implantable (ILR pour Implantable Loop Recorder) est un dispositif électronique programmable qui détecte le rythme cardiaque en permanence entre des électrodes disposées à sa surface. Il est implanté en sous-cutané sous...

Lire la suite

CONGRèS ET SYMPOSIUMS

Les stimulateurs cardiaques sans sondes

Publié le 01/09/2014

P. DEFAYE, Unité de rythmologie et stimulation cardiaque, CHU de Grenoble

APPAC- Environ 750 000 stimulateurs cardiaques sont implantés par an dans le monde(1). Cette technologie améliore la qualité de vie et réduit la mortalité des patients à risque. Mais elle est associée à des complications non...

Lire la suite

CONGRèS ET SYMPOSIUMS

Lésions de l’artère interventriculaire proximale - Quid des stents actifs ?

Publié le 01/09/2014

O. VARENNE, J. ROSENCHER, F. BARBOU, Services de cardiologie, Hôpital Cochin et Hôpital du Val-de-Grâce, Paris

APPAC - Depuis le début des années 2000, tous les types de lésions (tronc commun, petits vaisseaux, longues lésions, bifurcations, occlusions, etc.) et de patients (diabétiques, syndromes coronariens aigus, pluritronculaires, etc.) ou presque, ont...

Lire la suite

INSUFFISANCE CARDIAQUE

Insuffisance cardiaque chronique : 20 « perles » sur l’épidémiologie et le diagnostic

Publié le 01/09/2014

P. ATTALI, CHU Strasbourg

...

Lire la suite

CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE

Le TAVI progresse en pays nantais

Publié le 05/09/2014

M. DEKER, d'après un entretien avec le Dr Thibaut MANIGOLD

L’expérience d’un centre universitaire régional offre un éclairage plus concret sur la pratique du TAVI en vie réelle. À Nantes, les premières implantations de valve aortique par voie percutanée ont débuté en 2009 et, depuis...

Lire la suite

RISQUE

Tabagisme et diabète : une association à très haut risque

Publié le 02/09/2014

D. THOMAS, Institut de Cardiologie, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière

Le tabagisme intervient de façon majeure dans les complications macro- et microvasculaires du diabète et a aussi un rôle démontré dans la survenue du diabète de type 2. Les bénéfices de l’arrêt du tabac sont déterminants dans...

Lire la suite

RYTHMOLOGIE ET RYTHMO INTERVENTIONNELLE

La fibrillation atriale chez le diabétique : faut-il la dépister ?

Publié le 22/07/2014

L. FAUCHIER CHU Trousseau, Tours

La fibrillation atriale (FA) est la forme d’arythmie la plus commune au monde. Sa prévalence sera multipliée par 2,5 dans les 50 prochaines années, ce qui en fait une incontestable épidémie. Dans le même temps, le diabète est une maladie...

Lire la suite

RYTHMOLOGIE ET RYTHMO INTERVENTIONNELLE

DAI : les thérapies appropriées et inappropriées sont-elles moins fréquentes en 2014 ?

Publié le 15/07/2014

C. KOUAKAM, Pôle CardioVasculaire et Pulmonaire, CHRU de Lille

Si le bénéfice du défibrillateur automatique implantable (DAI) est bien admis dans les populations à risque, les complications, au premier rang desquelles les thérapies inappropriées, mais aussi les multiples chocs appropriés sont non...

Lire la suite

Publicité

Publicité

Articles les plus lus

Breves

  • Événements indésirables : le quotidien des médecins généralistes

    Les résultats de la première étude épidémiologique sur les événements indésirables associés aux soins (EIAS) en médecine générale, ayant pris en compte 12 348 actes, révèlent que l'on en recense 26 pour 1 000 actes, soit une fréquence d'un EIAS tous les deux jours par praticien. Ils sont dans la très grande majorité des cas sans gravité et principalement liés à l’organisation du travail.
  • Plus de requin à la Réunion… dans les assiettes !

    Saisie par le préfet de la Réunion, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) interdit la consommation de requin sur l’île, en raison d’un risque de contamination par des ciguatoxines. Un foyer d’intoxications alimentaires a en effet été identifié à Madagascar et les précautions s’imposent donc pour l’île voisine.
  • Le nouveau contrôleur des lieux de privation de liberté ne se contentera pas des prisons

    Sur la même ligne que son prédécesseur, Adeline Hazan, nouveau contrôleur général des lieux de privation de liberté a annoncé que l’examen des conditions de prise en charge dans les hôpitaux psychiatriques et les établissements hébergeant des personnes âgées constituerait l’une des priorités de son mandat.
  • La Fédération de l’hospitalisation publique veut la fin des 35 heures

    Une étude conduite par la Fédération hospitalière de France (FHF) dans 151 hôpitaux démontre comment les « 35 heures sont devenues un carcan qui a déstabilisé l’hôpital » selon Frédéric Valletoux, patron de la FHF. Il souhaite que le nombre de RTT soit plafonné à 15/personne/an.
  • Dépenses de santé : un reste à charge en baisse

    La consommation de soins et biens médicaux (CSBM) a atteint 186,7 milliards d’€ en 2013, soit 2 843 €/personne. Les dépenses laissées à la charge des ménages sont en baisse représentant 8,88 % du total de la CSBM, contre 9,2 % en 2011. En outre, depuis 2006, la part des complémentaires est passée de 13 à 13,8 %.
     
  • Honoraires libres à l’hôpital : une légère diminution

    Selon des chiffres publiés par le Collectif interassociatif de la santé (CISS), les dépassements d’honoraires à l’hôpital, pratiqués par les praticiens ayant une activité en privé, ont atteint 68,7 millions (M) d’€ en 2013, contre 69,1 M en 2012 et 70 M en 2011. Le montant perçu par les médecins en dépassements a atteint 33 000 € en moyenne.
  • Vaccination contre le HPV : et si elle avait lieu à l’école ?

    Le Haut Conseil de santé publique vient de publier de nouvelles recommandations concernant la vaccination contre le HPV : il propose qu’elle soit faite à l’école et qu’elle puisse même éventuellement être initiée dès l’âge de 9 ans. La couverture vaccinale en France des jeunes filles de 16 ans ne dépasse pas 20 % (80 % dans plusieurs pays voisins).
  • Grève des praticiens hospitaliers (PH) en vue

    Les 5 intersyndicales de praticiens hospitaliers regrettent que le futur projet de loi de santé ne revienne pas sur plusieurs mesures mises en œuvre par la loi HPST en matière de gouvernance des hôpitaux. Refusant un système faisant du directeur un patron unique et ne se sentant pas entendues par le gouvernement, elles appellent à la grève le 14 octobre prochain.

Journal

Journal cardiologie pratique

CARDIOLOGIE PRATIQUE
Le bimensuel du cardiologue

N°1 en audience auprès des cardiologues
libéraux et hospitaliers

toutes périodicités confondues
Enquête CESSIM / CSD
Printemps 2014

Contact Telecharger

Agenda