Version PDF

Vie professionnelle

21 déc 2020

Le Guide de bonnes pratiques de la télésurveillance des Dispositifs électroniques cardiaques implantables (DECI)

Laurence GUÉDON-MOREAU, Lille

La télésurveillance des stimulateurs et défibrillateurs représente une tâche complexe si elle est correctement effectuée. Il s’agit d’un acte de télémédecine réservé aux cardiologues rythmologues, parfois assistés d’un infirmier. Elle fait appel à des compétences cliniques et organisationnelles, et nécessite des connaissances juridiques et réglementaires.

Pour se lancer ou se perfectionner, un Guide de bonnes pratiques, très complet, disponible sur le site internet de la Société française de cardiologie. Ce guide a été approuvé par le groupe de rythmologie de la SFC et la Société française de télémédecine. Dans un premier chapitre, sont expliqués les cadres réglementaires en vigueur, à savoir le décret de 2010 de télémédecine et celui du programme ETAPES. Puis il est précisé dans quelles mesures et conditions interviennent les acteurs de la télésurveillance, à savoir le rythmologue, l’infirmier et le fournisseur de solution. Un focus est fait sur les indispensables informations et consentement du patient : quelles informations fournir et à quoi doit consentir le patient ? Pour ce qui est des données, sont bien expliquées la notion de traçabilité, les manières de les communiquer de façon sécurisée, tant vers les professionnels de santé, vers les fournisseurs de solution, que vers les patients ; la durée d’archivage est indiquée. Le second chapitre guide sur le coeur de la pratique de la télésurveillance, c’est-à-dire ses aspects cliniques. Il aide en premier lieu à répondre à l’indication de la télésurveillance : pour quels dispositifs, quels patients et avec quelle solution ? Puis des conseils sont fournis pour délivrer l’information obligatoire et utile au patient, tant sur l’acte de télésurveillance médicale que sur les conditions générales d’utilisation de la solution de télésurveillance. De larges paragraphes aident à la programmation des alertes techniques, cliniques et administratives. Un socle minimal, consensuel, est détaillé. Puis l’utilité de personnaliser les réglages des alertes et de leurs seuils, en fonction du profil du patient, est indiquée. Un paragraphe important est dédié à la gestion des alertes, depuis la prise de connaissance, en passant par les réactions à avoir (appel du patient, convocation en consultation ou en hospitalisation, programmation d’investigations complémentaires), jusqu’aux interventions qui peuvent être décidées (ajustement de traitement médical, changement de programmation du DECI, procédure thérapeutique, etc.). Pour clôturer ce second chapitre, un point sur l’analyse des transmissions programmées est exposé. Le troisième chapitre traite des aspects organisationnels de la télésurveillance : quand la débuter, comment se connecter aux sites de télésurveillance, quelles sont les étapes de la mise en place chez un patient, comment s’assurer en permanence de la bonne réception des données en parant aux défauts de transmissions et aux défauts d’adhésion du patient. Quelques éléments sont fournis pour aider à faire son choix d’utiliser ou non des transmissions calendaires systématiques en plus des alertes. Le thème abordé ensuite concerne la gestion des transmissions, c’est-à-dire des alertes, des transmissions programmées et des transmissions initiées par le patient. Des arbres décisionnels figurent dans le guide. Enfin, quelques détails ont été ajoutés, en particulier sur la manière de supprimer une fiche sur un site de télésurveillance, sur la mutualisation de la pratique et sur les transferts de dossier d’un centre à un autre. La problématique de la facturation est aussi traitée. Des points de vigilance sont mis en avant. Une foire aux questions vient enrichir le Guide. Des liens internet permettent d’être dirigé sur des documents tels qu’un exemple de texte pour l’information du patient ou un texte juridique. Des annexes comportent en particulier (1) les dernières recommandations professionnelles sur la télésurveillance des DECI ; (2) une liste des alertes selon les solutions de télésurveillance, agrémentée des possibilités de réglage des seuils et de l’endroit où la programmation peut être effectuée ; (3) une check-list pour démarrer l’activité ; (4) une check-list pour la mise en place de la télésurveillance chez un patient ; (5) une information sur les notifications, selon les solutions de télésurveillance, des défauts de transmission ; (6) une information sur la récurrence des alertes. Ce guide de bonnes pratiques de la télésurveillance des DECI a été conçu par un panel regroupant à la fois des experts et des novices, afin de satisfaire tous les utilisateurs de la télésurveillance des DECI.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 9
  • >
publicité