Version PDF

Vie professionnelle

15 déc 2018

La formation des paramédicaux en rythmologie interventionnelle

S. VIEL, Infirmière DE, Angers

La pratique de la rythmologie interventionnelle et de l’électrophysiologie cardiaque nécessite une équipe paramédicale efficace et qualifiée, qui  réagit de manière adaptée à chaque situation et qui peut anticiper les besoins des opérateurs ainsi que d’éventuelles complications.

Débuter sa formation Dans les premiers temps de formation, il est nécessaire d’avoir une période de découverte directement en salle d’examen, encadrée par des collègues expérimentés. En effet, il faut se familiariser avec le matériel spécifique, l’organisation de la salle et de l’équipe, le fonctionnement et l’utilisation des équipements. Il est également indispensable de comprendre l’indication des différents examens, l’installation des patients, les risques et le matériel nécessaire à chaque intervention. Sans oublier les règles d’hygiène et d’asepsie et les principes de radioprotection. Cette phase peut prendre plusieurs semaines. La plupart des examens nécessitent la présence de deux paramédicaux formés en salle d’électro- physiologie (décret N°2009-409 du 14 avril 2009 du Code de la Santé publique). Il y a donc toujours au moins une personne plus expérimentée présente dans la salle d’examen. Pendant cette période, il peut être intéressant de mettre en place une grille d’apprentissage avec des objectifs précis et des échéances. Cela clarifie la formation des nouveaux arrivants et les aide à orienter leur progression dans les premiers mois. Ressources matérielles et autoformation Les rythmologues interventionnels prennent régulièrement le temps d’expliquer ou d’approfondir certaines notions et de répondre aux questions de leur équipe. Cela peut se faire soit directement en salle lorsque cela est possible, soit au cours de réunions spécialement programmées. Par ailleurs, il existe sur le marché quelques références de livres qui constituent une bonne base de départ ou d’approfondissement mais dont l’actualisation est rapidement dépassée par l’évolution des techniques et des traitements actuels (par exemple, L’Essentiel en rythmologie, éditions Lavoisier ou Les troubles du rythme cardiaque dans la pratique médicale, éditions Masson). Il existe également des revues papier ou numériques (hormis Rythmologies qui est spécialisée, de bons articles sont également disponibles dans les publications de cardiologie plus générale telles que Cardiologie Pratique, Réalités Cardiologiques ou Cardinale.fr), ainsi que de nombreux sites Internet (dont e-cardiogram.com ou le site de la SFC) qui mettent à disposition des cours plus ou moins compliqués et plus ou moins spécialisés, qui peuvent aider à la compréhension théorique de la rythmologie pour les paramédicaux. En effet, cette spécialité n’est que très peu abordée lors de la formation initiale des infirmiers. Pour la plupart, ces ouvrages sont écrits par des médecins et s’adressent à des médecins. Les comprendre demande donc un peu de temps et d’investissement personnel. Le diplôme universitaire (DU) Depuis quelques années, il existe un DU de Rythmologie à l’intention des personnels paramédicaux en salle d’électrophysiologie. Il est proposé par l’équipe du CHU de Montpellier. C’est un bon moyen de valider et/ou d’approfondir ses acquis en rythmologie interventionnelle. Il propose un bagage théorique et pratique large et solide. Il est tout de même préférable d’avoir au préalable de solides bases étant donné le niveau demandé. Il est proposé sous forme de quatre sessions de 2 jours et un examen écrit final. Il reprend les bases de l’anatomie et de la physiologie cardiaque, la physiopathologie de chaque trouble du rythme ainsi que leur prise en charge et les modalités de traitement. Il aborde également un aspect plus technique des examens tels que les différentes énergies et matériels utilisés lors des procédures, la radioprotection ainsi que des notions en stimulation et en télécardiologie. Un atelier de dissection cardiaque est également au menu de cette intéressante formation. Les formations spécifiques Les différentes firmes intervenantes en cardiologie proposent également et régulièrement des formations à l’attention du personnel paramédical. Elles ont pour intérêt de clarifier et d’approfondir les connaissances mais également de rencontrer les intervenants d’autres centres et de pouvoir comparer les habitudes de chacun. Elles sont un bon complément d’apprentissage. • Il y a notamment une formation organisée par Boston Scientific à Villepinte et dispensée par l’équipe du CHU de Saint- Étienne qui balaie sur 2 jours les principales arythmies et leur prise en charge. • La société Abbott propose, quant à elle, un large catalogue à l’intention spécifique des infirmiers de rythmologie, en sessions nationales annuelles ou sur demande, à savoir : – CRM (durée d’une journée) qui balaie l’ensemble des aspects anatomiques, technique et éducatifs de la stimulation cardiaque ; – EP (durée d’une journée) qui explore les bases de l’électrophysiologie et les techniques d’ablation de chaque trouble du rythme, ; – Système de Cartographie Cardiaque qui est une formation d’une journée renouvelable visant à l’autonomisation sur le système Ensite Precision. Abbott propose également une formation continue gratuite en ligne : www.ECGcorner.org. • Les sociétés Medtronic et Biotronik proposent des interventions à la carte, en stimulation cardiaque, électrophysiologie et télécardiologie sur demande auprès des responsables de secteur. • La société Microport invite plusieurs fois par an les infirmières pour deux formations d’une journée : l’une abordant les principes et fonctions essentiels des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques ainsi que leur suivi, l’autre visant à parfaire les connaissances initiales en rythmologie en s’appuyant notamment sur des cas concrets. Les congrès Afin de maintenir l’intérêt, la curiosité et la motivation des équipes paramédicales pour la rythmologie, il est intéressant qu’elles puissent régulièrement participer aux différents congrès spécifiques de la discipline, ou de cardiologie plus générale. Les sessions dédiées au personnel paramédical y sont largement répandues. Cela permet de rester au fait des innovations et des pistes de recherche et de pouvoir à échanger avec d’autres équipes et acteurs du secteur. Les deux principaux congrès de rythmologie avec des sessions dédiées aux para- médicaux sont : – l’ISCAT, qui a lieu les années paires à Paris avec cinq demi-journées spécialement réservées aux infirmiers et techniciens ; – les Journées de rythmologie, qui ont lieu les années impaires à Avignon où ont lieu quatre demi-journées spécifiques. Il est également possible de se rendre aux sessions médicales afin d’approfondir certains sujets. Conclusion La formation des paramédicaux en salle d’électrophysiologie demande du temps et de l’investissement personnel. De plus en plus de formations et de ressources sont mises à leur disposition pour les aider à acquérir une expertise dans ce domaine, encore trop peu reconnue. Il n’est cependant plus à démontrer l’importance d’une équipe motivée, spécialisée et expérimentée pour un bon confort et une sécurité optimale du patient et de l’opérateur.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 7
  • >
publicité