Version PDF

Diabéto-Cardio

22 juin 2021

Sans surprise, les iSGLT2 sont plus efficaces que les iDPP4 sur le plan cardiovasculaire et rénal chez les patients diabétiques de type 2 dans une grande étude observationnelle

Bernard BAUDUCEAU, Saint-Mandé

La grande majorité des études contrôlées ont démontré la sécurité d’utilisation des iSGLT2 (inhibiteurs du co-transporteur sodium-glucose de type 2) et leur intérêt dans la protection cardiovasculaire et rénale des patients diabétiques de type 2. Ces faits ont abouti, il y a 1 an, à la mise à disposition en France d’une première molécule de la classe avec plusieurs années de retard par rapport aux autres pays. Les études menées sur l’utilisation des iDPP4 (inhibiteur de la dipeptidyl peptidase-4) avaient démontré la parfaite sécurité de ces médicaments sans cependant permettre d’obtenir un bénéfice supplémentaire sur le plan cardiovasculaire. Ces constatations ont conduit à modifier la place de ces différentes classes médicamenteuses dans les dernières recommandations internationales. Toutefois, les résultats des CVOT (Cardiovascular Outcome Trials) méritaient d’être complétés et confirmés par des enquêtes observationnelles menées dans la vraie vie.

Ce travail avait pour objectif de comparer les résultats de l’utilisation des iSGLT2 par rapport aux iDPP4 sur le risque de maladie cardio-rénale, d'insuffisance cardiaque ou d'insuffisance rénale chez des patients diabétiques de type 2 indemnes de maladie cardiovasculaire et rénale et sans antécédent de ce type. Ces patients étaient gérés en pratique clinique de routine. Dans cette étude de cohorte observationnelle, les patients ont été identifiés à partir des dossiers électroniques de santé en Angleterre, en Allemagne, au Japon, en Norvège, en Corée du Sud et en Suède, au cours de la période 2012-2018. Au total, un peu plus d’un million de nouveaux utilisateurs de iSGLT2 ou de iDPP4 sans maladie cardiovasculaire ou sans antécédent de ce type ont été initialement inclus dans cette étude selon une répartition de 1 pour 1. La régression de Cox non ajustée a été utilisée pour estimer les rapports de risque (HR) pour les maladies cardiorénales, les insuffisances cardiaques ou rénales, les accidents vasculaires cérébraux, les infarctus du myocarde, la mortalité cardiovasculaire et la mortalité toutes causes confondues. Les caractéristiques de base étaient bien équilibrées entre les groupes de traitement (n = 105 130 dans chaque groupe) avec un suivi total de 187 955 années-patients. Les patients avaient un âge moyen de 56 ans et 43 % étaient des femmes. Les médicaments les plus couramment utilisés étaient la dapagliflozine (91,7 % du temps d'exposition) pour les iSGLT2 et la sitagliptine ou la linagliptine pour les iDPP4 (55 % du temps d'exposition). Comparativement la prise de iDDP-4, l’utilisation des iSGLT2 était associée à un risque plus faible de maladie cardiorénale (HR = 0,56 ; IC95% : 0,42-0,74), d'insuffisance cardiaque (HR = 0,71 ; IC95% : 0,59-0,86), d'insuffisance rénale (HR = 0,44 ; IC95% : 0,28-0,69), de mortalité toutes causes confondues (HR = 0,67 ; IC95% : 0,59-0,77) et de mortalité cardiovasculaire (HR = 0,61 ; IC95% : 0,44-0,85). En revanche, aucune différence n'a été observée pour les accidents vasculaires cérébraux (HR = 0,87 ; IC95% : 0,69-1,09) et les infarctus du myocarde (HR = 0,94 ; IC95% : 0,80-1,11). Cette enquête observationnelle multinationale confirme donc les résultats des grandes études contrôlées. Dans ce travail, les iSGLT2 sont notamment associés à un risque plus faible d'insuffisance cardiaque et d'insuffisance rénale comparativement aux iDPP4 chez les patients atteints de diabète de type 2 indemnes de maladies cardiovasculaires et rénales. Ces résultats nécessiteront d’être pris en compte dans l’actualisation des recommandations de la prise en charge des patients diabétiques de type 2. Publié par Diabétologie Pratique

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 39
  • >
publicité
publicité