Version PDF

Diabéto-Cardio

30 juil 2019

Diabète de type 1 : une association entre les variations de poids et le risque de survenue d’événements cardiovasculaires

A. Moutairou (Paris) – Variations de poids et risque cardiovasculaire : analyse des données du DCCT/EDIC

On sait que la prise de poids est associée à une augmentation du risque cardiovasculaire, et c’est aussi vrai chez les patients DT1 du DCCT/EDIC (Purnell et al. Diabetes Care 2016). Il a été récemment montré que les variations pondérales étaient également associées à une augmentation du risque cardiovasculaire chez des patients coronariens et de population générale (Bangalore et al. NEJM 2017 ; Oh et al. JCEM 2018).

Dans cette étude, les auteurs ont analysé les données des patients du DCCT et de leur suivi ultérieur dans EDIC. La variation pondérale était calculée par l’ASV (average successive moyenne) : la moyenne des différences absolues de poids corporel entre 2 mesures successives, à partir des mesures de poids durant le suivi du DCCT (6,5 ans). Les événements cardiovasculaires (décès cardiovasculaire, infarctus non fatal, AVC non fatal) survenant durant les 20 ans de suivi d’EDIC étaient analysés selon la variation pondérale. Les déterminants de la variabilité pondérale étaient l’âge, l’IMC, l’HbA1c moyenne du DCCT et le groupe de traitement. Les auteurs ont observé une incidence plus importante d’événements pour les patients avec la variabilité la plus élevée (3e tertile, T3). Après ajustement sur de multiples facteurs, le risque de survenue d’événements cardiovasculaires durant le suivi d’EDIC était multiplié par 2 chez les participants du 3e tertile par rapport aux participants des tertiles 1 et 2. Cette étude montre donc pour la première fois qu’une plus grande variabilité pondérale est associée à un risque cardiovasculaire chez les sujets diabétiques de type 1. Il reste à déterminer quels sont les mécanismes sous-jacents à ce lien. Il faudrait également s’affranchir du changement pondéral lié à l’équilibration glycémique rapide au début du DCCT pour le groupe intensif. L. POTIER D’après la communication de A. Moutairou "Publié par Diabétologie Pratique"

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 29
  • >
publicité
publicité