Version PDF

Editorial

16 déc 2018

Focus sur les pathologies veineuses profondes

Yann GOUËFFIC, service de chirurgie vasculaire, CHU de Nantes

En 2018, le traitement médical reste encore la référence du traitement des thromboses veineuses profondes aiguës.

Cette pathologie fréquente, touchant une population parfois très jeune, est pourvoyeuse à long terme du syndrome postphlébitique qui s’associe à une altération importante de la qualité de vie des patients. Depuis quelques années, le traitement des pathologies veineuses profondes connaît un nouvel essor grâce aux progrès du matériel endovasculaire. En particulier, le développement de stents dédiés et de nouveaux cathéthers de fibrinolyse est en partie responsable du regain d’intérêt pour le traitement des thromboses veineuses profondes aiguës qui étaient jusqu’à peu encore la chasse gardée du traitement médical. Dans ce numéro de l’Interventionnel, deux des plus éminents spécialistes français des pathologies veineuses profondes nous éclairerons sur les matériels mis à notre disposition, les résultats actuels, leurs limites et les perspectives en termes de traitement. Vous retrouverez aussi dans ce numéro les principales communications du congrès du CIRSE (septembre 2018), des publications originales concernant la pathologie périphérique et les dernières histoires légales. Enfin, au Cœur du vasculaire vous propose une présentation de la médecine vasculaire française, récemment reconnue comme diplôme d’études spécialisées. N’oubliez pas, l’Interventionnel est disponible en version papier et électronique. N’hésitez pas à vous manifester auprès de notre rédaction pour obtenir l’une ou l’autre version et la diffuser auprès de vous. Bonne lecture à tous. Yann Gouëffic Rédacteur en chef  

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité