Version PDF

Editorial

06 oct 2021

Endovasculaire pour tous les anévrismes ?

Yann GOUEFFIC, Hôpital Saint Joseph, Paris

Ce nouveau numéro de L’Interventionnel aborde le traitement des anévrismes viscéraux et poplités. Le traitement endovasculaire est devenu la norme pour bon nombre des anévrismes périphériques, cependant, ces derniers sont une entité disparate. En effet, le traitement endovasculaire est indiqué pour prévenir la rupture au niveau viscéral alors que le traitement endovasculaire est indiqué afin de prévenir l’ischémie au niveau des membres inférieurs. Les techniques employées pour traiter ces anévrismes diffèrent aussi considérablement en termes de navigation et de dispositifs implantables. Les auteurs des deux articles nous donnent toutes les informations nécessaires pour la prise en charge de ces anévrismes. À lire sans modération.

L’évolution de la prise en charge des anévrismes viscéraux ou poplités illustre parfaitement comment le traitement endovasculaire s’est imposé : une plus faible morbidité périopératoire par rapport à la chirurgie conventionnelle. Cependant, si on s’intéresse aux résultats à moyen terme notamment des anévrismes poplités, le niveau de preuve est faible. Il existe peu d’études montrant la non-infériorité ou la supériorité du traitement endovasculaire. Est-ce le talon d’Achille de la technique endovasculaire ? Certains diront que oui, et que d’avantages d’études doivent être menées avant que la technique endovasculaire s’impose définitivement comme première ligne de traitement. Pour d’autres, et c’est le cas de l’équipe de Lyon, le débat entre les deux techniques est « modeste ». Je vous incite à lire très attentivement la théorie lyonnaise du « verre au quart vide ou au trois-quarts plein ». Un must pour une ville située entre le Beaujolais et la vallée du Rhône. Vous retrouverez bien sûr vos rubriques habituelles. À noter que la rubrique « Histoires légales » évolue. À partir du prochain numéro, vous retrouverez en alternance un « Courrier des lecteurs » pour ceux qui souhaitent des informations dans le domaine médicolégal en pathologie vasculaire et une « Grande interview » d’une personnalité du monde juridique, politique, social, industriel qui échangera sur sa vision de la pathologie vasculaire et de son devenir. Merci à Laurent Casbas pour avoir su faire évoluer sa rubrique et n’hésitez pas à lui adresser vos questions médico-légales lcasbas@mail.axis-sante.com. Très bonne rentrée à tous et très bonne lecture. Yann Gouëffic

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité