Version PDF

Éditorial

Publié le 02 mar 2022Lecture 1 min

Peut mieux faire

Arnaud LAZARUS, rédacteur en chef

Dans un monde rêvé, une fois un système de resynchronisation implanté on devrait retrouver une contraction cardiaque harmonieuse et synchrone.

La réalité est malheureusement différente, tous les patients ne sortant pas gagnants de cette équation complexe même si une majorité bénéficie de cette thérapie. Parmi les patients répondeurs, on note aussi de grandes disparités dans l’amplitude de réponse, tenant entre autres à la cardiopathie, aux sites d’implantation des sondes et aux réglages de l’appareil. Afin d’améliorer la réponse clinique à la resynchronisation, les industriels ont développé des algorithmes dédiés. Comment fonctionnent-ils ? Que peut-on en attendre ? A. LAZARUS Rédacteur en chef

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité