Version PDF

J'ai lu pour vous

15 juin 2021

FA : cryoablation ou traitement antiarythmique ?

Virginie FERCHAUD, Caen

EARLY-AF est une étude randomisée contrôlée (1:1) multicentrique canadienne évaluant la supériorité en première ligne thérapeutique de la cryoablation (n = 154) sur le traitement antiarythmique (AAR) laissé à la discrétion du centre (n = 149), sur le maintien du rythme sinusal, chez 303 patients avec FA paroxystique récente (< 2 ans), symptomatique, non encore traitée par AAR.

Après randomisation, tous les patients étaient implantés d’un moniteur cardiaque (Reveal LINQ, Medtronic) pour détecter les récidives de tachycardies supraventriculaires soutenues après 3 mois de blanking, avec un suivi de 1 an. Celles-ci étaient significativement moins fréquentes en cas de cryoablation (42,9 % vs 67,8 % ; HR : 0,48 ; IC 95 % : 0,35-0,66 ; p < 0,001), sans augmentation significative des effets indésirables. Figure. Critère principal de jugement : absence de récidive de TSV soutenue sur le suivi par moniteur cardiaque à 12 mois. Andrade JG et al. N Engl J Med 2021 ; 384 : 305-15

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité