Version PDF

J'ai lu pour vous

10 juin 2018

Ablation épicardique dans le syndrome de Brugada symptomatique par TDR ventriculaire

Olivier CESARI, Bordeaux

Cette revue de cas publiés totalisant 233 patients souligne l’intérêt d’une approche épicardique en cas d’ablation du substrat de l’infundibulum pulmonaire dans le traitement des troubles du rythme (TDR) ventriculaires sur syndrome de Brugada.

En effet, 92,9 % des patients ayant eu une approche mixte endo/épicardique ne présentaient aucun signal d’intérêt en endocardique (< 1,5 mV, fragmentation, potentiel tardif). L’absence de récurrence de TV/FV était de 96,7 % versus 70,6 % pour l’ablation du substrat épicardique versus endocardique (2,5 à 78 mois de suivi). Aucune récurrence de TV/FV n’est survenue en cas de disparition de la surélévation du segment J-ST, pierre angulaire de la procédure (98,3 % en épicardique mais 34,8 % en endocardique). Élargir le substrat par des antiarythmiques de classe I n’a pas d’utilité démontrée. Fernandes GC et al. Heart Rhythm. 2018.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

publicité