Version PDF

Lu pour vous

25 juin 2021

Quid du versant artériel ?

Jimmy DAVAINE, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris

Le SARS-CoV-2 induit un état prothrombotique et une dysfonction endothéliale. Après l’aspect veineux, quid du versant artériel ?

Méthodes Les cas de thromboses artérielles ont été revus sur la période mars-avril 2020 dans 3 centres parisiens. Les patients étaient anticoagulés de manière préventive ou curative en cas d’obésité. Résultats Sur un total de 209 patients durant cette période, 20 ont été identifiés (9,6 %). Quatre avaient des thromboses multiples et cinq des symptômes à leur admission alors que les 15 autres ont développé des symptômes durant leur hospitalisation. On a recensé 9 occlusions coronaires, 6 AVC, 3 ischémies de membre, 3 infarctus spléniques, 2 occlusions aortiques, 1 occlusion mésentérique. La majorité (15/20) était des hommes d’âge médian de 62 ans. La moitié des patients était sous prophylaxie antithrombotique au moment de l’événement et 2 étaient sous doses curatives. Au moment du diagnostic, le fibrinogène (moy. 7,1 g/l) et les D-dimères (moy. 2 725ng/ml) étaient élevés. Quatre patients sont décédés, tous de cause artérielle : 1 thrombose aortique, 1 ischémie mésentérique, 1 choc cardiogénique, 1 AVC massif. Les complications ischémiques observées sont survenues malgré la prophylaxie antithrombotique et malgré l’absence de terrain vasculaire. Nous devons améliorer notre compréhension de ces complications. de Roquetaillade C et al. Int J Cardiol 2021 ; 323 : 281-4.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité