publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Lu pour vous

Publié le 15 juin 2022Lecture 2 min

Étude récente sur le drainage

Jimmy DAVAINE, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris

Les hématomes cervicaux nécessitant une reprise chirurgicale sont rares (1 %), mais ils sont associés à une surmortalité et un taux plus élevé d’AVC postopératoires précoces. L’intérêt du drainage est débattu.

Cette étude vise à évaluer de nombreux aspects concernant l’utilisation du drainage postchirurgie carotidienne : les facteurs associés à l’utilisation du drainage, la relation entre drainage et hématome/reprise, l’influence des hématomes/reprises sur la morbi-mortalité précoce, l’évolution des pratiques au cours du temps. 47 750 patients entre 2011 et 2015 ont été identifiés dans le registre VQI, 19 425 avec une chirurgie carotidienne D+ et 28 325 D-. Résultats Les patients D+ étaient plus fréquemment des hommes, avaient un IMC plus élevé et plus fréquemment un antécédent de chirurgie ou de stenting carotidien. Ils étaient plus souvent sous antiagrégant plaquettaire et anticoagulant et étaient moins souvent fumeurs que les patients D-. Ces mêmes patients D+ avaient plus fréquemment une reprise au bloc, une chirurgie plus longue, un geste associé (coronaire ou autre), recevaient moins souvent de la protamine, étaient moins fréquemment opérés en urgence. Enfin, leur durée d’hospitalisation était supérieure. Les auteurs n’ont pas identifié d’influence du drainage sur la morbi-mortalité à 30 jours. En revanche, la prise de clopidogrel et l’absence d’utilisation de protamine étaient des facteurs de risque de reprise pour saignement. Discussion-conclusion On apprend surtout que la pose de drain est fonction du contexte plus que le fruit d’une attitude systématique dans ce registre, ce qui introduit un biais important car l’étude n’est pas prévue pour répondre à la question de l’intérêt du drainage. Sous réserve de ces biais, il ressort que la présence d’un drain ne réduit pas le risque de reprise pour hématome ni ne diminue la morbi-mortalité après chirurgie carotidienne, mais qu’elle augmente la durée d’hospitalisation. Smolock CJ et al. J Vasc Surg 2020 ; 72 : 204-8 .

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 18
publicité