Version PDF

Au coeur du vasculaire

05 oct 2021

ARCHIV : savoir-faire et faire savoir en chirurgie vasculaire libérale

Laurence DESTRIEUX, chirurgien vasculaire et endovasculaire, Présidente du groupe Archiv et Secrétaire adjointe de la SCVE ; Clinique générale Annecy

L e groupe ARCHIV (Association de recherche en chirurgie vasculaire ) est né en 1983 sous l’impulsion d’une quinzaine de jeunes chirurgiens vasculaires privés, anciens chefs de clinique dans la spécialité et installés depuis au moins 2 ans. Disséminés dans toute la Gaule (et même en Corse), tous étaient motivés pour offrir une dimension inédite à leur activité et communiquer sur la réalité de l’activité vasculaire libérale.

Si l’un des premiers objectifs d’ARCHIV est de favoriser l’émulation pour la recherche clinique en établissement privé, le partage des connaissances médicales, l’amélioration et la défense des intérêts professionnels ainsi que le tissage de liens forts entre les différents chirurgiens libéraux sont également loin d’être en reste. Le groupe ARCHIV Il s’est progressivement étoffé d’une trentaine de membres et a connu un renouvellement générationnel régulier offrant une pyramide des âges harmonieuse avec actuellement 36 % d’archivistes de moins de 45 ans, 43 % de 45 à 55 ans et 21 % de plus de 55 ans. Fait notable, quoiqu’encore trop modeste, le niveau de testostérone du groupe diminue depuis 10 ans, grâce à 10 % de recrues féminines. L’augmentation significative de la gent féminine dans la spécialité ces dernières années peut faire espérer une parité dans les… 15 ans à venir ? Toujours est-il que le maillage national étendu du groupe ARCHIV a permis l’alliance de chirurgiens issus d’écoles vasculaires très diverses, ayant eu peu l’occasion de se rencontrer par le biais de leur site de formation initiale. Même si la majorité des archivistes réalise une activité vasculaire polyvalente, tous n’ont pas les mêmes domaines de prédilection. Cette complémentarité est depuis 40 ans un atout majeur pour la richesse des échanges et l’entraide mutuelle, aussi bien formels lors des réunions physiques que lors d’avis sporadiques. Pour ces derniers, l’utilisation d’une messagerie instantanée et sécurisée a remplacé le forum numérique préexistant et répond en temps réel aux sollicitations d’archivistes faisant face à des prises en charge délicates, et apportant ainsi une plus-value aux staffs intraétablissements. Les études Concernant la réalisation d’études cliniques, outre l’égalité des archivistes (tous chirurgiens séniors) pour choisir, décider et entreprendre un essai clinique, les atouts majeurs d’ARCHIV résident dans le caractère multicentrique des investigations et dans l’importance du volume d’actes chirurgicaux réalisé en milieu libéral. Le registre informatique d’ARCHIV, créé il y a 15 ans, a pour mémoire permis de colliger plus de 80 000 dossiers et reste précurseur dans le domaine des registres vasculaires, si difficile à mettre en oeuvre sur le plan national dans notre spécialité. Si nombre d’études cliniques présentées par ARCHIV ont permis de témoigner de la richesse jusque-là méconnue de l’activité réalisée en milieu libéral, la tendance actuelle est résolument aux études prospectives, permettant d’améliorer les pratiques et réalisées avec le concours d’une attachée de recherche clinique, d’apport qualitatif incontestable. Les études réalisées sont très régulièrement présentées à la Société de chirurgie vasculaire et endovasculaire de langue française (SCVE) , ainsi qu’à d’autres congrès vasculaires nationaux ou internationaux. Cette année ARCHIV a été sélectionné aussi bien à la SCVE qu’à l’European Society for Vascular Surgery (ESVS) pour présenter sa dernière étude prospective multicentrique dédiée à la comparaison des abords percutanés et chirurgicaux de l’artère humérale dans les procédures endoartérielles. Par ailleurs, tout en gardant ses spécificités et son indépendance, ARCHIV s’ouvre à la réalisation d’études multicentriques réunissant libéraux et universitaires, aussi bien pour optimiser la puissance statistique de résultats attendus que pour accroître les liens entre équipes hospitalières et libérales, dans une spécialité aussi confidentielle que la nôtre. Une reconnaissance des sociétés savantes La représentativité et le dynamisme d’ARCHIV ont permis à nombre de ces membres d’acquérir une place légitime au sein des sociétés savantes de notre spécialité et à certains d’être des interlocuteurs privilégiés des instances nationales administratives. À force d’implications, quelques-uns ont ainsi assumé des fonctions majeures au sein des différents directoires : la présidence de la SCVE pour Jean-Michel SERISE et Claude GIRAUD, le poste de secrétaire général de la SCVE pour Philippe NICOLINI et Jean SABATIER, le poste actuel de président du CNP de chirurgie vasculaire (organe maintenant tuteur de notre spécialité) pour Jean SABATIER et le poste de président de VASCURISQ pour Philippe NICOLINI. Tous ont ainsi grandement accompagné et façonné la pratique de la chirurgie vasculaire actuelle. Les rencontres Plus intimement, le groupe se retrouve physiquement 3 à 4 fois par an, quand les pandémies le permettent. La grande messe annuelle est immanquablement le séminaire organisé début octobre par l’un des archivistes, dans sa ville d’exercice. L’archiviste hôte a alors à charge de concocter un programme « gourmant », alliant topos vasculaires de qualité, rencontres avec intervenants extérieurs et PUPH vasculaires experts dans les thèmes choisis par l’organisateur, sessions d’échanges de dossiers, découvertes locales et expériences ludiques mémorables. Ces rencontres jouent un rôle indéniable dans la transmission orale de l’histoire du groupe, et si nombre de ceux qui étaient membres à mon arrivée sont à la retraite aujourd’hui, beaucoup resteront marquants par l’aménité de leur accueil, leurs témoignages personnels, les moments partagés et leur disponibilité toujours réelle. Près de 40 ans après sa création, nous pouvons rendre un réel hommage aux premiers archivistes. Et si les travaux et échanges ont témoigné du respect des objectifs initiaux, l’implication institutionnelle et sociétale des archivistes est à perpétuer car l’avenir et la défense de notre spécialité en dépend, notamment en milieu libéral. contact@association-archiv.org

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 3
  • >
publicité