Version PDF

Dossier GRCI

20 déc 2019

Une première européenne et le début d’une nouvelle ère ! DIU de Cardiologie interventionnelle : option Cardiologie interventionnelle structurelle valvulaire et non valvulaire

Eric VAN BELLE, Patrick DUPOUY, Directeur et co-directeur du DIU de cardiologie interventionnelle

La formation en cardiologie interventionnelle à la Faculté de médecine du CHU de Lille commence sa grande mutation avec la création dès cette année d’une 3e année « optionnelle » du DIU de cardiologie interventionnelle dédié à l’enseignement de la « Cardiologie interventionnelle structurelle valvulaire et non valvulaire ». Elle sera suivie dès l’année prochaine par la création d’une 4e année également « optionnelle » dédiée à l’angioplastie coronaire avancée (angioplastie complexe, désocclusion de CTO, gestions des complications, assistance circulatoire, etc.).

Dans le contexte de la réforme du DES de cardiologie, cette évolution va permettre de proposer une formation complémentaire optionnelle en cardiologie interventionnelle de 2 ans portant la formation globale à 4 ans (au lieu de 2 ans actuellement) et ainsi permettre aux jeunes cardiologues interventionnels de disposer de toutes les compétences nécessaires à l’exercice des différents aspects de notre fabuleux métier. La formation en cardiologie interventionnelle en France jusqu’à aujourd’hui Jusqu’à aujourd’hui, la formation en cardiologie interventionnelle se faisait après l’internat (chef de clinique, assistant, fellowship, etc.) dans le cadre d’un DIU en 2 ans dont l’enseignement était dispensé en 3 volets : – un enseignement théorique d’environ 100 heures, – un enseignement pratique lors de la réalisation d’un stage dans un centre de cardiologie interventionnelle, – une initiation à la recherche clinique par la rédaction d’un mémoire à partir d’un travail de recherche en cardiologie interventionnelle. L’ensemble de l’enseignement est coordonné par un bureau pédagogique de 20 cardiologues interventionnels, à parité public/privé, élus parmi les membres du GACI. Cette logistique bien huilée permet d’accueillir 80 étudiants dans chacune des 2 années (160 sur le total des 2 années). La moitié des étudiants qui suivent ce cursus est issue du parcours « DES », l’autre moitié est constituée d’étudiants dont la formation initiale a été réalisée à l’étranger (pays du Maghreb et autres pays européens). Cette formation en 2 ans est suffisante pour permettre à un jeune cardiologue interventionnel d’intégrer une équipe et de participer à la permanence des soins (astreinte 24 h/24 h et 7 j/7 j). Elle n’est cependant pas suffisante pour maîtriser les aspects les plus avancés de notre métier. La réforme du DES et l’évolution du DIU : vers une formation en cardiologie interventionnelle en 4 ans Dès 2021, les internes auront la possibilité dans le cadre d’un numerus clausus très strict de s’orienter vers la cardiologie interventionnelle lors des 2 dernières années du nouveau DES qui passera de 4 à 6 ans. Un enseignement équivalent aux 2 premières années du DIU actuel sera intégré aux enseignements des 2 dernières années du nouveau DES. Ainsi, à la fin de cet internat de 6 ans, l’interne formé pendant 2 ans à la cardiologie interventionnelle aura la possibilité de compléter sa formation par un postinternat à travers un poste de « chef de clinique », un poste « d’assistant des hôpitaux » et/ou de « fellow » et de suivre 1 ou 2 années supplémentaires du DIU nouvelle formule. L’ensemble « nouveau DES et postinternat » lui permettra de disposer d’une formation en 3 ou 4 ans, lui ouvrant les portes à une formation solide en cardiologie interventionnelle en y incluant l’activité structurelle. La formation en cardiologie interventionnelle structurelle : un contenu pédagogique qui devait être défini Aujourd’hui, les formations spécialisées en cardiologie interventionnelle structurelle sont essentiellement dispensées par les industriels du dispositif médical. Ces formations nécessairement d’un très haut niveau technique et scientifique restent incomplètes car le plus souvent abordées par le prisme du dispositif, plus précisément de chaque dispositif. Charge à chaque médecin qui souhaite se « construire » une formation d’aller suivre plusieurs enseignements dispensés par les différents industriels dans des programmes spécifiques et de se faire accompagner par des proctors désignés par les industriels. Dans un contexte où le nombre de dispositifs et de pathologies prises en charge (CIA, FOP, AVC, maladies valvulaires, etc.) se multiplient, et où les aspects cliniques et d’imagerie sont de plus en plus difficiles à appréhender, il apparaît nécessaire de proposer une formation intégrée couvrant l’ensemble des aspects de la prise en charge démarrant du diagnostic et allant jusqu’au traitement percutané de ces pathologies. Il est également indispensable que cet enseignement soit organisé et maîtrisé par la communauté cardiologique. Le DIU de cardiologie interventionnelle structurelle : une formation complète C’est dans ce nouveau contexte, et avec le soutien du GACI, que le DIU de cardiologie interventionnelle structurelle a été créé dès cette année. Bien qu’il s’adresse uniquement aux cardiologues interventionnels qui disposent soit du DIU de cardiologie interventionnelle (historique), soit du nouveau DES de cardiologie interventionnelle, il a pour vocation de former des « spécialistes complets » de la prise en charge des cardiopathies structurelles qu’elles soient valvulaires ou non. En dehors des aspects de pure technique interventionnelle, cette formation fera donc la part belle à l’anatomie cardiaque et valvulaire, à l’ensemble des aspects diagnostiques des différentes pathologies, à l’imagerie qu’elle soit diagnostique ou interventionnelle, et aux techniques chirurgicales. Cet enseignement sera dispensé par les meilleurs experts issus de notre communauté cardiologique et au-delà. Cette nouvelle formation couvre l’ensemble des cardiopathies structurelles qui peuvent être concernées par le traitement percutanée, qu’elles soient valvulaires (aortique, mitrale, pulmonaire et tricuspide) ou non valvulaires (FOP, CIA, FAG, etc.). Un curriculum spécifique a été défini. L’enseignement théorique comprendra plus 100 heures de cours repartis en 4 modules de 25 heures chacun : – module non valvulaire, – module TAVI-1, – module TAVI-2, – module mitrale et tricuspide. La formation comporte également, et sur le même principe que les 2 premières années du DIU, une formation pratique dispensée dans l’un des 50 centres français autorisés et la réalisation d’un travail de recherche clinique présenté sous forme d’un mémoire. Cette formation a également pour but de fournir la base de ce qui pourrait devenir à terme une accréditation des opérateurs en cardiologie interventionnelle structurelle. L’enseignement débute dès cette année. Vous trouverez ci-joint le programme détaillé, les dates des enseignements et les détails logistiques ainsi que les modalités d’inscription (figures 1 et 2). N’hésitez pas à vous inscrire et à inscrire vos plus jeunes collègues. Figure 1. Programme du DIU. Figure 2. Dates des enseignements et informations logistiques.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 2
  • >
publicité