Version PDF

La lettre du GACI

25 mar 2020

Un GACI plus visible à l’international

Eric VAN BELLE, Chairman du Comité Éducation et formation de l’EAPCI

Qu’est-ce que l’EAPCI (European Association of Percutaneous Cardiovascular Interventions) et pourquoi s’impliquer ?

«L’EAPCI, ce gouvernement européen de la cardiologie interventionnelle dont nous pouvons influencer la politique si… nous prenons notre carte d’électeur. » • L’EAPCI est l’équivalent du GACI au niveau européen Elle est le working group en cardiologie interventionnelle de la Société européenne de cardiologie (ESC), de la même façon que le GACI est le « groupe de travail » en cardiologie interventionnelle de la Société française de cardiologie (SFC). L’EAPCI dispose de son propre journal, EuroIntervention, et de deux congrès officiels, l’Euro-PCR et le PCR London Valves. Elle est dirigée par un bureau exécutif, constitué de 5 membres élus (3 présidents, 1 secrétaire et 1 trésorier) et de 2 membres nommés par le PCR, renouvelé tous les 2 ans. Seuls peuvent voter les membres affiliés à l’EAPCI en règle avec leurs cotisations. • Pourquoi 3 présidents ? Parce que coexistent dans le bureau un président élu qui deviendra le président en exercice 2 ans plus tard, un président en exercice et l’ancien président. Chaque président reste donc dans le bureau pendant 6 ans (2 ans comme élu, 2 ans en exercice et 2 ans comme ancien président), ce qui permet de garantir la pérennité de la vision politique et la continuité des projets. Le président en exercice nomme pour 2 ans un bureau élargi de 24 personnes constitué du chairman et du co-chairman de chacun des 12 comités : 1/ Éducation et formation, 2/ Congrès et programme scientifique, 3/ Registres et databases, 4/ Documents scientifiques, 5/ Communication numérique, 6/ Valve for Life, 7/ Relation avec les patients, 8/ Fellowship, 9/ Relation avec les sociétés nationales et affaires internationales, 10/ Paramédicaux, 11/ Jeunes interventionnels, 12/ Femmes. Ce bureau élargi fonctionne comme un Conseil des ministres et chaque comité comme un ministère dont la feuille de route est donnée pour 2 ans par le bureau exécutif. Et chaque comité, qui est composé de 5 à 30 membres, selon l’importance des actions à entreprendre, comme un cabinet ministériel. Le tout constitue un gouvernement de plus d’une centaine de membres issus de tous les pays affiliés à l’EAPCI. • Une implication très pratique L’EAPCI est très impliquée dans des actions très pratiques telles que le programme de l’Euro- PCR, du PCR London Valves et du congrès de l’ESC, dans l’éducation et la formation avec la création d’un core curriculum de cardiologie interventionnelle et d’une certification européenne de cardiologie interventionnelle, dans la production de documents de consensus et de position papers. Elle collecte et distribue des bourses d’échanges européennes pour la formation en cardiologie interventionnelle. Grâce au réseau qu’elle a mis en place, l’EAPCI constitue aussi un lieu d’échanges majeur entre les communautés de cardiologues interventionnels issues des différents pays européens. Ces échanges permettent de définir les nouveaux enjeux et les axes de travail au niveau européen. À titre d’exemple, les discussions sur la féminisation de la profession médicale et la place de la femme cardiologue interventionnelle ont abouti à la création d’un comité dédié à ce thème. De la même façon, une réflexion est en cours sur le périmètre de compétence du cardiologue interventionnel à l’heure de l’émergence de nouveaux outils d’imagerie et une autre sur l’étendue de son champ d’action thérapeutique à l’heure où celui-ci recouvre de plus en plus celui du chirurgien cardiaque. Comme on peut aisément l’imaginer, la constitution des comités dépend en large partie des équilibres politiques. Les pays disposant du plus d’électeurs sont les mieux représentés dans ce gouvernement européen de la cardiologie européenne qu’est l’EAPCI. Aujourd’hui, le poids de l’Allemagne, de l’Italie ou de la Pologne est très supérieur à celui de la France ou de l’Espagne et ces trois pays disposent donc du plus grand nombre de représentants dans le bureau et les comités de l’EAPCI. Pour que le GACI puisse revendiquer une augmentation de la représentation française, il doit augmenter son influence politique au sein de l’EAPCI, qui dépend directement du nombre de nos collègues qui seront affiliés à l’EAPCI. À nous de jouer. https://www.escardio.org/Sub-specialty-communities/European-Association-of-Percutaneous-Cardiovascular-Interventions-(EAPCI)/About

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 6
  • >
publicité