publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

J'ai lu pour vous

Publié le 15 oct 2022Lecture 1 min

Le projet RESET-CRT

Marc SEMICHON, Clinique Ambroise Paré, Neuilly-sur-Seine

Il s’agit d’une étude rétrospective de cohorte avec pondération qui a évalué des décès toutes causes après implantation d’une resynchronisation ± défibrillateur (en prévention primaire) : 847 patients (CRT-P) et 2 722 (CRT-D).

Sur un suivi médian de 2,35 ans, l’incidence cumulée de décès toutes causes était plus élevée dans le groupe CRT-P (203 : 24 %) versus CRT-D (511 : 19 %), ce chiffre étant lié à la différence d’âge des patients (CRT-P : 6,7 ans de plus en moyenne). Après ajustement sur l’âge, il n’y avait pas de différence d’incidence cumulée de décès toutes causes, y compris dans les sous-groupes d’âge (< 65 ans, 65-75 ans et > 75 ans). En analyse pondérée (âge, comorbidités), la mortalité était virtuellement identique (HR : 0,99 ; IC 95 % : 0,81-1,2). À noter : limites de l’étude de par son design. Hadwiger M et al. Eur Heart J 2022 ; 43 : 2591-9.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 33
publicité