Version PDF

J'ai lu pour vous

15 oct 2020

Long-term follow-up of implantable cardioverter defibrillator patients with regard to appropriate therapy, complications, and mortality

Damien POINDRON, Melun, Massy, Antony

Étude rétrospective d’une cohorte de 438 patients (65,9 ± 11,2 ans — 82 % hommes — suivi moyen 5,2 ± 4 ans) ayant bénéficié entre 2007 et 2017 d’une implantation ou d’un remplacement de défibrillateur.

Il est noté 24,7% de mortalité (49,1 % d’insuffisance cardiaque). Incidence cumulée de thérapies appropriées à 5 ans de 31,6 %, avec 9,1 % de thérapies inappropriées. Chez les 236 patients relevant de la prévention primaire, 61,9 % souffraient d’une cardiopathie ischémique (CI) contre 38,1 % d’une cardiopathie non ischémique (nCI). Il n’y avait pas de différence en termes de thérapies appropriées entre les 2 groupes (p = 0,985) sur un suivi moyen de 3,9 ± 2,5 ans : incidence cumulée à 1, 3 et 5 ans : 6,4 %, 17,1 % et 19,6 % (CI) versus 5,6 %, 13,6 % et 24,4 % (nCI). Mattson G, Magnusson P. Pacing Clin Electrophysiol 2020 ; 43(2) : 245-53.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 38
  • >
publicité