publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

J'ai lu pour vous

Publié le 31 mai 2015Lecture 1 min

L’ablation chirurgicale de la FA au cours de la chirurgie mitrale est efficace

W. AMARA, CH Montfermeil

Trente à 50 % des patients adressés pour une chirurgie mitrale sont en FA. Si l’ablation chirurgicale de la FA commence à être utilisée dans cette indication, on manque de données quant à sa tolérance et à son efficacité. L’étude a porté sur 260 patients avec une FA persistante adressés pour chirurgie mitrale, et randomisés pour avoir ou non une ablation chirurgicale de la FA associée.

Dans le groupe ablation, les patients ont été randomisés entre isolation des veines pulmonaires et une ablation de type MAZE. Tous les patients ont également eu une occlusion de l’auricule. Le critère primaire était l’absence de FA à 6 et 12 mois, analysé via des Holters de 3 jours. Plus de patients dans le groupe ablation que dans le groupe contrôle étaient indemnes de récidive de FA à la fois à 6 et 12 mois (63,2 % vs 29,4 % ; p < 0,001). Il n’a pas été noté de différence significative entre les deux stratégies d’ablation de FA (61 % vs 66 %, respectivement ; p = 0,60). La mortalité à 1 an était de 6,8 % dans le groupe ablation vs 8,7 % dans le groupe contrôle (HR : 0,76 ; IC 95 % : 0,32-1,84 ; p = 0,55), avec plus d’implantations de stimulateurs dans le groupe ablation (21,5 vs 8,1 pour 100 patients-années ; p = 0,01). Il n’a pas été noté de différence concernant les événements cardiovasculaires et neurologiques majeurs. Gillinov AM et al. CTSN Investigators. N Engl J Med 2015 ; 372 : 1399-409. 

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 38
publicité