Version PDF

J'ai lu pour vous

Publié le 30 sep 2017Lecture 1 min

FA persistante : respecter ou ablater ?

Jean-Baptiste GOURRAUD, Institut du Thorax, CHU de Nantes

Alors que les preuves s’accumulent pour l’intérêt de l’ablation de FA dans l’insuffisance cardiaque, S. Prabhu et al. ont comparé cette ablation (isolation des veines pulmonaires et du mur postérieur) à un simple traitement de contrôle de fréquence dans la fibrillation atriale persistante (durée médiane 23 mois) avec cardiomyopathie non ischémique (FEVG < 45 %).

Dans cette étude randomisée de faible effectif (33 patients par groupe), l’ablation de la fibrillation atriale semble apporter un remodelage inverse et un net gain de FEVG malgré un maintien du rythme sinusal dans seulement 1 cas sur 2. La réduction de la charge de FA pourrait expliquer cet effet. Ce dernier serait plus important en l’absence de fibrose myocardique. Prabhu S. et al. JACC 2017 doi: 10.1016/j.jacc.2017.08.041.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité