Version PDF

J'ai lu pour vous

05 oct 2021

Efficacité des antiarythmiques sur les extrasystoles ventriculaires idiopathiques fréquentes

Frédéric TREGUER, Trélazé

Cette étude de cohorte a évalué différentes stratégies thérapeutiques sur les extrasystoles ventriculaires idiopathiques fréquentes (> 5 %/24 h).

Cent vingt patients ont été inclus et répartis en 3 groupes : traitement conservateur (n = 40), bêtabloquants/inhibiteurs calciques bradycardisants (n = 53 dont 48 sous bêtabloquants), antiarythmiques de classe 1 et 3 (n = 27 dont 17 sous flécaïnide, 6 sous sotalol et 4 sous amiodarone). La charge en ESV variait de 15,5 à 20,6 %. Après un suivi moyen de 5 à 7 mois, la réduction moyenne d’ESV était respectivement de 32,7 %, 30,5 % et 81,3 % dans les trois groupes. La diminution d’ESV était meilleure sous antiarythmique que sous bêtabloquants/inhibiteur calciques (p = 0,017) et qu’avec le traitement conservateur (p = 0,045). Le nombre de patients avec une charge en ESV < 1 % était comparable dans les 3 groupes. Tang JKK et al. J Cardiovasc Electrophysiol 2021 ; 32 : 2246-53.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité