Version PDF

Éditorial

16 mar 2017

Le défi de l'ambulatoire

Arnaud LAZARUS, Rédacteur en chef

Il y a bien longtemps, alors que la rythmologie se cantonnait à l'électrophysiologie diagnostique et à l'implantation de stimulateurs cardiaques, les patients nouvellement appareillés restaient souvent hospitalisés durant 1 semaine ou plus, et rarement en chambre seule. Les pratiques ont évolué, les durées moyennes de séjour ont certes raccourci, mais les demandes des patients et des tutelles poussent à des séjours ambulatoires, bouleversant les organisations historiques.

En ambulatoire, il faut tout faire en tir tendu pendant le court séjour hospitalier afin que le patient soit pris en charge de manière adaptée et puisse quitter l'établissement quelques heures après l'acte. Cela implique une organisation nouvelle, de préférence en équipe, qui débute en amont de l'hospitalisation, gourmande en ressources médicales et paramédicales pour délivrer rapidement, entre autres, compte rendu opératoire, compte rendu d'hospitalisation et ordonnances de sortie sans perte de qualité. Le mieux est d'y aller par étapes, comme expliqué dans ce numéro, mais il faudra tôt ou tard y aller... Bonne lecture. A. LAZARUS

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité