Version PDF

J'ai lu pour vous

05 oct 2021

Alcoolisation de la veine de Marshall (VOM) : faisabilité, écueils et complications

Frédéric TREGUER, Trélazé

Cette étude bordelaise a évalué la faisabilité, les difficultés et complications de l’alcoolisation de la VOM chez 713 patients.

La VOM a pu être alcoolisée dans 88,9 % des cas. Les principales causes d’échec sont l’absence de visualisation de la VOM, l’échec de canulation et l’injection dans une autre veine. Le seul facteur prédictif indépendant d’échec de visualisation de la VOM est un antécédent d’ablation dans le sinus coronaire. Les principaux écueils ont été : le drainage et la fuite de l’éthanol infusé ainsi que la dissection de la VOM ; la fuite et la dissection étaient associés à une diminution de la surface de tissu atteint. Quatorze complications (2 %) sont survenues : 7 tamponnades dont 6 tardives, 4 accidents vasculaires cérébraux, 1 bloc atrioventriculaire, 1 choc anaphylactique et 1 isolation de l’auricule gauche. Kamakura T et al. Circ Arrhythm Electrophysiol 2021 ; 14 (8) : e010001.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité