Version PDF

Rythmologie et rythmo interventionnelle

01 sep 2020

Les actualités de la rythmologie

Damien POINDRON Melun, Massy, Antony

Un dossier réalisé avec la collaboration de Damien POINDRON Melun, Massy, Antony

Efficacy and safety of catheter ablation combined with left atrial appendage occlusion for nonvalvular atrial fibrillation: a systematic review and meta-analysis Métaanalyse de 18 études (1 154 patients) évaluant la stratégie [ablation de FA + occlusion d’auricule] en une procédure. Critères d’efficacité : succès primaire, récidives de FA, AVC/AIT, thrombus sur prothèse implantée. Critères de sécurité : mortalité, complications hémorragiques, épanchement péricardique/tamponnade. Résultats exprimés en taux d’incidence d’événement/patient avec IC à 95 %. Les résultats montrent une efficacité et une sécurité significative de cette approche en termes de succès de procédure (IC98 % [97-100]), de récidive de FA (IC24 % [15-35]), d’AVC-AIT (IC1 % [0- 1]), de thrombus sur prothèse (IC0 % [0-0]), d’hémorragies majeures (IC1 % [0-2]), de mortalité toutes causes et cardio-neurologique (IC0 % [0-0]), d’épanchement péricardique ou tamponnade (IC1 % [0-1]). L’occlusion d’auricule combinée à l’ablation de FA constitue donc une approche efficace et sûre. Jiang Y et al. Pacing Clin Electrophysiol 2020 ; 43(1) : 123-32. Outcomes of untreated frequent premature ventricular complexes with normal left ventricular function Cohorte prospective (2012-2017) de 100 patients souffrants d’ESV avec une charge extrasystolique (CE) > 5 %, a- ou paucisymptomatiques, sans cardiopathie ni autre cause identifiable, sans traitement médicamenteux ni interventionnel et suivis par Holter ECG et échocardiographie. Âge moyen 51,8 ans – sexe féminin 57 %. CE moyenne initiale de 18,4 %. Pour 44 % des patients on constate une régression spontanée (CE < 1 %), dans 50 % du temps avant 15,4 mois (2,6-64,3) et 9,1 % ont eu des récidives. Sur un suivi de 53 à 71 mois, une altération de la FEVG (< 50 %) est apparue chez 4,3 % des patients dont la CE restait élevée. La CE initiale n’était pas prédictive de l’évolution. Au total, la résolution spontanée est fréquente et le risque de cardiomyopathie rythmique faible ; une stratégie de surveillance active sans traitement semble donc appropriée. Ly AKY et al. Heart 2019 ; 105(18) : 1408-13. Quinidine-responsive out-of-hospital polymorphic ventricular tachycardia in patients with coronary heart disease L’étude rétrospective concerne 20 patients avec antécédent de coronaropathie et souffrant d’une TV polymorphe (TVp), en l’absence de nouveau facteur déclenchant apparent (clinique, ECG). Le couplage de l’ESV initiatrice est de 376 ± 49 ms. La présentation est un orage rythmique dans 70 % des cas, le plus souvent réfractaire à l’amiodarone ou au ßbloquant mais invariablement calmé par la quinidine. Trois patients ont tout de même nécessité une revascularisation urgente. Sur un suivi de 2 mois à 11 ans, 15 % des patients qui n’étaient pas sous quinidine ont eu une récidive de TVp, contre aucun chez les patients traités au long cours par quinidine. Viskin S et al. Europace 2020 ; 22(2) : 265-73. Publié dans RythmologieS

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 102
  • >
publicité
publicité