Version PDF

COVID-19

02 juin 2020

La prise en charge des patients COVID dans les plateaux techniques interventionnels - L’expérience de l’hôpital européen Georges Pompidou (HEGP)

Christian SPAULDING, pour le GACI

La progression du virus COVID est variable dans l’hexagone. Après le Grand Est, les hôpitaux de la région parisienne connaissent depuis la semaine dernière une croissance rapide du nombre de patients COVID+. Une semaine après la prise en charge du premier patient COVID+ sur le plateau technique interventionnel (PTI) de l’HEGP, voici quelques réflexions qui pourront servir à la communauté des cardiologues interventionnels.

Protocole de prise en charge des patients COVID+ ou suspects COVID+ Il est souhaitable d’avoir un protocole de prise en charge des patients COVID+ ou suspects COVID, individualisé pour le PTI. Il est difficile d’appliquer des protocoles « standard » de bloc opératoire non adaptés à notre environnement. Ce protocole est au mieux court, simple, et rédigé en équipe avec les cadres les paramédicaux et l’équipe de l’hygiène. Il est important de faire des « points d’étape » avec l’ensemble de l’équipe après la prise en charge de chacun des premiers patients COVID+ : rien ne se déroule parfaitement selon le plan établi, et des ajustements sont nécessaires. COVID+ et astreintes Après deux prises en charge nocturnes de patients COVID+, compte tenu de la surcharge de travail et des difficultés logistiques, nous avons organisé une astreinte paramédicale supplémentaire « COVID+ ». L’infirmier(e) ou manipulateur (trice) est appelé en cas de prise en charge d’un patient COVID+ pour aider ses collègues. Ceci permet d’accélérer l’installation du patient et de respecter au mieux les règles de protection du personnel. Protocole et personnel extérieur au plateau technique Nous avons rencontré des difficultés pour faire accepter les mesures de protection COVID lors de l’intervention de paramédicaux et médecins extérieurs au plateau technique (ports de masque, minimum de personnel dans les salles, etc.). Des rappels réguliers sont nécessaires. Arrêt cardiaque chez les patients amenés par le Samu pendant l’endémie COVID Une patiente amenée par le Samu pour un SCA ST + à minuit, sans signe clinique d’infection au COVID+ a fait, 10 minutes après son installation sur la table de coronarographie, un arrêt cardio-respiratoire qui a nécessité une réanimation en urgence avec intubation. Le médecin qui a pratiqué l’intubation était équipé d’un masque chirurgical simple, de lunettes de vue et de gants non stériles. La patiente est décédée sans que son statut Covid soit connu. La discussion d’équipe après ce cas a conclu : • à la nécessité de protéger les opérateurs pour l’intubation d’un patient dont le statut n’est pas connu (masque FFP2, charlotte, lunettes de protection, casaque) ; • d’obtenir le statut COVID chez un patient intubé en urgence. Respirateurs Trois des 7 respirateurs du PTI ont été réquisitionnés : prévoir des solutions de rechange. Publié dans Cath'Lab

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité