Version PDF

Lu pour vous

25 juin 2021

Syndrome de May-Thurner : traitement endovasculaire, thrombolyse in situ et stent veineux

Jimmy DAVAINE, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris

Le syndrome de May-Thurner (Cockett), décrit en 1957, correspond à la compression de la veine iliaque gauche par l’artère iliaque droite. La compression anatomique est fréquente (30 % de la population).

La présence de symptômes est plus rare : thrombose veineuse voire syndrome post-thrombotique. La compression pulsatile répétée induit une hyperplasie de la paroi veineuse avec augmentation du diamètre du vaisseau et diminution de sa lumière. Un facteur surajouté peut être impliqué (immobilisation, déshydratation, contraception, etc.). La chirurgie a été supplantée par le traitement endovasculaire associant thrombolyse in situ et stent veineux. L’écho-Doppler veineux est souvent normal ou retrouve des signes indirects. Le scanner veineux détecte la compression veineuse et fait le diagnostic étiologique et le diagnostic différentiel (tumeur, hématome, cellulite, etc.). La phlébographie associée à l’IVUS est l’examen idéal : elle permet de mesurer la taille de la lumière, de la paroi, de visualiser le thrombus ancien (synéchies) ou récent (hyperéchogène) et, en péropératoire, de faire le sizing du stent et de décider de l’intérêt d’une thrombolyse. Une attitude thérapeutique agressive se justifie chez les patients jeunes et avec risque élevé de syndrome post-thrombotique. Les études récentes suggèrent que l’utilisation de stents veineux dédiés améliore la perméabilité après thrombolyse en cas de syndrome de May-Thurner. Les stents auto-expansibles sont privilégiés du fait de leur flexibilité et de leur bonne force radiaire. La perméabilité rapportée par certaines études peut atteindre 91 % à 3 ans, suggérant que la compression extrinsèque ne constitue pas une contre-indication. Knuttinen MG et al. Cardiovasc Diagn Ther 2017 ; 7 (Suppl3) : S159-S164.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité