Version PDF

Au coeur du vasculaire

Publié le 15 juin 2022Lecture 5 min

CX2022

Bahaa NASR, CHU de la Cavale Blanche, Brest

Le Charing Cross International Symposium (CX2022) s’est tenu en avril dernier à Londres. Nous avons retenu les résultats de deux études, ZILVERPASS et IN.PACT AV Access, ainsi que la présentation d’un nouveau système de thrombectomie mécanique.

ZILVERPASS Les résultats à 36 mois C’est Marc Bosiers (St Blasius hospital, Dendermonde) qui a présenté les résultats de cette étude évaluant le Zilver® PTX® (ZP) versus pontage prothétique (PP) dans le traitement des lésions artérielles fémoropoplitées symptomatiques (TASC C et D). Il s’agit d’un essai randomisé (1 :1) mené dans 13 centres ayant inclus 220 patients avec des lésions fémoropoplitées symptomatiques (Rutherford 2-5). Malgré la randomisation, les patients inclus dans le groupe chirurgie ouverte étaient significativement plus hypertendus (81,3 % vs 65,4% ; p = 0,008) et plus obèses (18,6 % vs 8,8 % ; p = 0,03). Les patients claudicants étaient plus nombreux dans le groupe endovasculaire (70,8 % vs 55,1 % ; p = 0,016). Logiquement, la durée totale d’hospitalisation était significativement supérieure dans le groupe chirurgie ouverte (8,1 ± 6 jours vs 2,5 ± 3,5 jours ; p < 0,001). À 36 mois, la mortalité globale était iden- tique entre les deux groupes (87,5 % PP vs 81,3 % ZP ; p = 0,42). La perméabilité primaire était de 56,8 % dans le groupe chirurgie ouverte et de 53,1 % dans le groupe endovasculaire (p = 0,8) (figure 1). Aucune différence significative n’a été retrouvée entre les deux groupes en ce qui concerne le taux de ré-intervention au niveau de la lésion cible (34,2 % vs 34,6 % ; p = 0,4). L’analyse médicoéconomique a montré que le Zilver® PTX® était associé à un coût plus faible en Allemagne (5 773 € vs 9 432 €) et aux États-Unis (19 261 $ vs 26 297 $). Dans cette étude comparant directement le stent actif Zilver® PTX® et le pontage prothétique dans le traitement des lésions fémoropoplitées complexes, les auteurs ont montré une non-infériorité du stent Zilver® PTX® avec une perméabilité identique à 3 ans, un taux de complications et une durée d’hospitalisation plus faibles. L’analyse médicoéconomique a montré un rapport coût/bénéfice en faveur du stent actif Zilver® PTX®. IN.PACT AV Access Le ballon actif confirme les excellents résultats à 3 ans Andrew Holden (Auckland, Nouvelle-Zélande) a présenté les résultats à 36 mois Pontage prothétique : 56,80 % Zilver® PTX® : 53,10 % de cette étude lors du CX 2022 et les données confirment la supériorité de l’angioplastie au ballon actif IN.PACTTM comparé à l’angioplastie au ballon nu, dans le traitement des lésions de novo et les resténoses non stentées des fistules artérioveineuses natives. L’essai contrôlé randomisé, prospectif IN.PACT AV Access a inclus 330 patients dans 29 sites. Andrew Holden a rapporté qu’à 3 ans, la perméabilité primaire (PP) au niveau de la lésion cible était de 43,1 % dans le groupe IN.PACTTM et de 28,6 % dans le groupe ballon nu. Il a également signalé qu’une réduction de 21,3 % des réinterventions au niveau de la lésion cible était retrouvée dans le groupe IN.PACTTM. Des réinterventions (n = 255) ont été nécessaires pour maintenir une perméabilité à 36 mois dans le groupe IN.PACTTM contre 324 dans le groupe ballon nu. Cette tendance a aussi été observée pour la perméabilité primaire de l’accès. Holden a décrit une PP de l’accès de 26,4 % dans le groupe IN.PACTTM versus 16,6 % dans le groupe ballon nu. La mortalité (toutes causes confondues) n’était pas statistiquement différente entre les deux groupes. Cette mortalité était de 26,6 % dans le groupe IN.PACTTM et de 30,8 % dans le groupe témoin. Holden a signalé qu’il était difficile de faire une comparaison directe de ces résultats avec les résultats de l’étude Lutonix AV IDE (Bard) car cette dernière rapporte des résultats à 24 mois (PP de la lésion cible de 26,9 % et de 24,4 % dans le groupe ballon actif et ballon nu, respectivement). L’orateur a rajouté que l’étude IN.PACT AV Access est la seule étude randomisée rapportant des résultats à 36 mois du ballon actif dans le traitement des lésions de novo et les resténoses non stentées des fistules artérioveineuses natives. A. Holden a conclu que le temps médian de réintervention était de 14,7 mois plus long dans le groupe IN.PACTTM comparé au ballon actif. Ceci permet une meilleure qualité de vie des patients dialysés. Ces bons résultats à long terme sont en faveur de l’utilisation du ballon actif IN.PACTTM en tant que « traitement de référence » pour une meilleure perméabilité de la FAV dans cette population de patients. Pounce Thrombectomy system Un nouveau système de thrombectomie mécanique Les résultats des 20 premiers cas de thrombectomie réalisés avec le Pounce Thrombectomy System (Surmodics) ont été présentés par Gary Ansel (Colombus, États-Unis) lors de ce Charing Cross. Pounce est un système d’embolectomie mécanique endovasculaire pour les occlusions artérielles périphériques. Le système est constitué d’un guide en forme de panier avec son cathéter et d’une mèche de nitinol en forme de trompette (figure 2). Le cathéter est placé en aval du thrombus permettant le déploiement des deux paniers en nitinol auto-expansibles. Les paniers capturent le thrombus. Ils sont ensuite rétractés jusqu’au treillis en nitinol. Le système est ensuite retiré dans une gaine de 7 F qui permet de retirer le thrombus. G. Ansel a décrit un succès technique de 100 %, défini comme un rétablissement d’un flux sanguin normal sans l’utilisation d’un système de thrombectomie supplémentaire. Sur les 20 procédures, un seul cas a nécessité l’utilisation d’agents thrombolytiques en plus du système de thrombectomie mécanique. La durée moyenne de la procédure était de 79,6 minutes et la longueur moyenne des lésions traitées était de 109 mm (5-300 mm). Le siège du thrombus était au niveau de l’artère fémorale superficielle dans 50 % des cas et au niveau de l’artère poplitée dans 40 % des cas. Un thrombus aigu sur chronique a été rapporté dans 30 % des cas, un thrombus chronique dans 25 % des cas, un thrombus aigu dans 25 % des cas, subaigu dans 15 % et dans 5 % des cas, la classification du thrombus n’était pas rapportée. Ansel a rajouté que ces premiers cas cliniques montrent que le système de thrombectomie Pounce a un excellent succès technique, démontrant une capacité à traiter tous les types de thrombus (aigu, sub-aigu et constitué). Ce dispositif de thrombectomie entièrement mécanique n’a pas besoin d’unité d’alimentation ou d’autre équipement, ce qui le rend facile à utiliser et efficace.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 4
  • >
publicité