Version PDF

Lu pour vous

25 juin 2021

Covid-19 et thromboses

Jimmy DAVAINE, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris

L’infection au SARS-CoV-2 est susceptible de provoquer des troubles de la coagulation à type de CIVD (coagulation intravasculaire disséminée). À cela s’ajoute l’alitement prolongé augmentant encore plus le risque de thrombose veineuse profonde (TVP). Il est estimé que 25 % des patients admis pour pneumopathie Covid-19 développent une TVP (voire 70 % ? on ne sait pas bien en réalité). Cette étude vise à tester par écho-Doppler veineux les patients admis en soins intensifs pour infection Covid-19. L’objectif est de dépister la TVP asymptomatique avant l’embolie pulmonaire (EP).

Méthodes Tous les patients admis en soins intensifs un jour donné avec infection SARS-CoV- 2 confirmée par PCR ont été inclus. Un examen écho-Doppler veineux des deux membres inférieurs était réalisé dans les 72 h suivant l’entrée. Les patients étaient ensuite suivis pendant 7 jours. Les chiffres L’étude a inclus 230 patients dans deux centres : 80 % étaient intubés-ventilés dont 13 % en décubitus ventral ; 3 % avait un œdème du membre inférieur. Une TVP a été diagnostiquée dans 25 % des cas, symptomatique dans 8 cas (14 %). Une EP symptomatique était présente dans 6 cas (11 %). L’association EP + TVP a été retrouvée dans 5 cas (8 %). Au cours des 7 jours de suivi, 6 patients présentaient un nouvel événement : 1 TVP aymptomatique, 2 EP symptomatiques et 3 EP symptomatiques malgré un diagnostic de TVP avec HBPM curatif. On a noté 5 saignements majeurs sous anticoagulation. Les patients avec TVP avaient une durée de séjour supérieure aux autres (22 vs 17 jours), sans différence de mortalité. Cette étude nous apprend que : • 25 des patients Covid+ entrant en USI ont une TVP soit 2 fois plus que les patients Covid-. • Il existe une corrélation entre un taux de D-dimères > 1 500 à l’entrée et le risque de TVP. • Le dosage d’HBPM n’influence pas le taux de survenue de TVP dans les jours suivants. • L’utilité du dépistage des TVP ne semble pas confirmé par cette étude puisque ce dernier n’empêche pas la survenue d’événements ultérieurs. On note les limites méthodologiques de ce travail : un seul dépistage et durant les 7 jours suivants seuls les événements symptomatiques ont été détectés. Bellmunt-Montoya S et al. Eur J Vasc Endovasc Surg 2021 ; 61 : 628-34.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité