publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Lu pour vous

Publié le 31 déc 2007Lecture 1 min

Revasculariser les patients avec ischémie silencieuse dans le post-IDM ?

O. VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

L'étude SWISSI II s’est intéressée aux patients ayant présenté un infarctus du myocarde (IDM) et a évalué l’impact de l’angioplastie en sus du traitement médical optimal sur le rôle péjoratif d’une ischémie silencieuse après infarctus. Elle a inclus 201 patients avec un IDM récent et une ischémie silencieuse diagnostiquée par scintigraphie. L’existence de lésions mono- ou bitronculaires permettait une randomisation entre angioplastie et traitement médical optimisé.

Durant le suivi de 10,2 ans, 27 événements cardiaques majeurs (décès, IDM, revascularisation) sont survenus chez les patients traités par angioplastie contre 67 chez ceux sous traitement médical seul, correspondant à une réduction du risque de 6,3% par an. Les patients revascularisés avaient moins d’épisodes d’ischémie malgré le fait qu’ils recevaient moins de traitements anti-ischémiques et préservaient leur fonction systolique ventriculaire gau-che alors que celle ci s’altérait significativement chez les patients sous traitement médical seul (+ 1,7 % vs  - 10,9 % ; p < 0,001). Erne P, et al. JAMA 2007 ; 297 : 1985-91.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 96