Version PDF

Lu pour vous

20 déc 2019

Utilisation du rivaroxaban chez des patients sans indication d’anticoagulation après TAVI

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

GALILEO a inclus un total de 1 644 patients sans indication pour une anticoagulation et randomisé après TAVI entre le rivaroxaban (10 mg/j en plus de l’aspirine 75 à 100 mg/j pendant 3 mois) ou l’aspirine (75 à 100 mg/j en plus du clopidogrel 75 mg/j pendant 3 mois).

L’essais a été interrompu précocement du fait d’un signal concernant la sécurité. Après une durée de 17 mois, le risque de décès ou d’événement thromboembolique est survenu plus fréquemment dans le groupe de patients anticoagulés par rivaroxaban (9,8 vs 7,2 pour 100 personnes années, RR 1,35 ; IC 95 % : 1,01 à 1,81 ; p = 0,04). Les saignements majeurs ou menaçant la survie sont survenus numériquement plus fréquemment dans le groupe de patients anticoagulés (4,3 et 2,8 pour 100 personnes années ; p = 0,08). Il était également observé une surmortalité dans le groupe rivaroxaban. Chez des patients sans indication aux anticoagulants et ayant bénéficié d’un TAVI, le rivaroxaban est associé à plus d’événements thrombotiques et plus de saignements graves qu’un traitement antithrombotique basé sur les antiplaquettaires seuls. Dangas G et al. NEJM 2019 ; doi: 10.1056/NEJMoa1911425.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité