Version PDF

Lu pour vous

Publié le 30 mar 2022Lecture 1 min

Traitement des lésions de bifurcation : bénéfice d’un guide piégé dans la branche fille

Olivier VARENNE, hôpital Cochin, Paris

Cette étude vise à étudier le bénéfice potentiel d’un guide piégé dans la branche fille en cas de lésion de bifurcation.

Les 1 890 patients du registre COBIS III, avec des lésions de bifurcation pour lesquelles une stratégie à 1 stent a été envisagée, ont été classés en deux groupes selon que la branche fille ait été protégée par un guide d’angioplastie(n = 819)ou non (n = 1071). Le critère principal d’efficacité, le taux d’occlusion de la branche fille n’était pas différent entre les deux groupes avec (1,8 %) et sans guide piégé (2,9 % ; p = 0,182). Cependant, le recours à un guide piégé dans la branche fille est un facteur protecteur pour l’occlusion de la branche fille après analyse multivariée et est associé à moins d’occlusion de la branche en cas de sténose ostiale (> 60 %) (5,1 % vs 11,3 % ; OR : 0,42 ; IC95 % : 0,19-0,89 ; p = 0,028). Cependant, durant le suivi, le taux de revascularisations n’est pas impacté par la présence d’un guide piégé (7,6 % vs 6,3 % ; p = 0,343). Dans les lésions de bifurcation traitées avec un seul stent, un guide piégé dans la branche fille est associé à un moindre taux d’occlusion de celle-ci après stenting de la branche mère uniquement en cas de sténose de son origine. Il n’y a pas de différence clinique dans le suivi. Choi YJ et al. JACC Interv 2022 ; doi: 10.1016/j.jcin.2021.11.012.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité