Version PDF

Lu pour vous

Publié le 30 oct 2020Lecture 1 min

Traitement anti-ischémique après angioplastie ?

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Afin de limiter l’angor postangioplastie, un traitement anti-ischémique est souvent prescrit en postprocédure chez les patients stables et instables.

ATP PCI évalue la trimétazidine (Vastarel®), un traitement dont l’effet antiangineux supposé n’affecte pas l’hémodynamique, mais améliorerait le métabolisme énergétique du myocarde ischémique. Cette étude randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo teste l’efficacité de la trimétazidine en plus du traitement médical optimal après revascularisation coronaire hors STEMI. Les patients du groupe actif recevaient 35 mg de trimétazidine deux fois par jour. Au total, 6 007 patients ont été randomisés entre traitement actif (n = 2 998) ou placebo (n = 3 009). Après un suivi de 47,5 mois (IQR : 42,3-53,3), le critère primaire (décès cardiaque, hospitalisation pour un événement cardiaque, récurrence ou persistance d’un angor nécessitant une adaptation thérapeutique ou d’une coronarographie) était similaire dans le groupe actif versus le groupe placebo (23,3 % vs 23,7 % ; HR : 0,98 ; IC95% : 0,88-1,09 ; p = 0,73). Les résultats étaient similaires que les patients aient été traités en urgence ou de façon élective. Le taux d’effets indésirables était le même dans les deux groupes. L’utilisation de trimétazidine après angioplastie coronaire en dehors des SCA ST+ n’influence pas les récurrences angineuses ou les événements cardiaques.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité