Version PDF

Lu pour vous

15 juin 2018

Thromboses valvulaires aortiques de bioprothèses détectées par scanner

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Les thromboses valvulaires de bioprothèses aortiques après TAVI ou chirurgie sont de plus en plus fréquemment détectées par scanner. La question demeure de savoir si ces thromboses sont ou non associées à des événements cardiovasculaires et cérébrovasculaires.

Cette métaanalyse regroupe toutes les études où un scanner était obligatoire après remplacement valvulaire aortique par bioprothèse (TAVI ou chirurgie). Dans les 6 études analysées, le critère primaire (incidence d’AVC et d’AIT) était de 11,6 % chez les 1 704 patients ayant une thrombose détectée par scanner. La prévalence de thromboses détectées après TAVI et après chirurgie valvulaire était de 13,2 % et 3,6 %, respectivement. Les événements cérébrovasculaires sont augmentés en cas de thrombose valvulaire (OR : 3,38 ; IC95 % : 1,78-6,41 ; p < 0,001). Le risque de MACCE et d’AIT est également augmenté en cas de thrombose détectée au scanner mais pas les IDM, ni la mortalité. La détection de thromboses valvulaires sur les prothèses biologiques implantées par TAVI ou chirurgie semble donc plus fréquente après TAVI et est associée à un risque cérébrovasculaire augmenté. Il reste à déterminer la meilleure stratégie antithrombotique pour limiter ce risque. Rashid HN et al. Eurointerv 2018 ; 13(15) : e1748-e1755.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité