publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Lu pour vous

Publié le 10 juil 2023Lecture 1 min

TAVI versus chirurgie dans les RAC serrés symptomatiques

Olivier VARENNE, hôpital Cochin, Paris

Ce travail est une métaanalyse des essais randomisés comparant TAVI et chirurgie chez des patients ayant des rétrécissements aortiques serrés symptomatiques. Les critères principaux comportaient les décès, les AVC, les décès + AVC et les décès + AVC déficitaires, survenus à 1 an.

Au total, 8 essais randomisés incluant 8 698 patients ont été inclus. Chez les patients à plus bas risque, les décès étaient moins fréquents après TAVI que chirurgie (RR : 0,67 ; IC 95 % : 0,47 à 0,96 ; p = 0,031), de même que le taux de décès et d’AVC déficitaires (RR : 0,68 ; IC 95 % : 0,50 à 0,92 ; p = 0,014). Après 1 an, il n’existait plus de différences dans les événements majeurs dans cette population. Chez les patients à plus haut risque, aucune différence entre les deux techniques n’était retrouvée à 1 an et après. Il y avait moins de fibrillation atriale, moins de saignements majeurs et moins d’insuffisance rénale aiguë après TAVI, et inversement plus de stimulateurs cardiaques, plus de complications vasculaires et de fuites paravalvulaires après TAVI. Dans cette métaanalyse, les patients à risque plus faible semblent bénéficier des procédures de TAVI en termes de mortalité et de mortalité ou AVC déficitaire à 1 an, mais pas au-delà. Ces différences n’existent pas chez les patients à risque plus important. Ahmad Y et al. Eur Heart J 2023 ; doi.org/10.1093/eurheartj/ehac642.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 94
publicité