publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Lu pour vous

Publié le 30 sep 2009Lecture 2 min

Syndromes coronaires aigus : ticagrélor vs clopidogrel

O. VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Le ticagrélor est un nouvel antiplaquettaire inhibiteur des récepteurs à l’ADP non-thiénopyridine, plus puissant que le clopidogrel et d’action réversible. Dans l’étude PLATO, 18 624 patients avec SCAont été randomisés pour recevoir soit le ticagrélor (180 mg dose de charge, 180 mg/j en 2 prises) soit le clopidogrel (300 à 600 mg dose de charge, puis 75 mg/j) pendant 1 an en association à l’aspirine 75 à 100 mg. 

Après 1 an, les MACE (décès vasculaires, IDM, AVC) ont concerné 9,8 % des patients sous ticagrélor et 11,7 % de ceux sous clopidogrel (RR = 0,84 ; p < 0,001). Le ticagrélor est également associé à une réduction des infarctus, mais sans effet sur la survenue d’AVC. De façon peut-être plus inattendue, le ticagrélor permet une réduction importante et significative de la mortalité de 22 % (4,5 vs 5,9 % ; p < 0,001). Il n’est pas observé d’augmentation des saignements majeurs comme définis dans l’étude, bien qu’il existe en fait une augmentation significative du risque de saignements non liés à un pontage comme il était observé dans l’étude TRITON TIMI 38 avec le prasugrel.  Parmi les effets secondaires, il est noté plus de dyspnées sous ticagrélor (14,2 % des patients vs 9,2 % ; p < 0,001), entraînant cependant rarement l’arrêt du médicament, et également des pauses ventriculaires à l’ECG sans augmentation de la fréquence des syncopes ou de la mise en place de stimulateurs cardiaques.   Wallentin L et al. N Engl J Med 2009 ; 361 : 1045-57.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 96