publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Lu pour vous

Publié le 31 aoû 2008Lecture 1 min

Stents actifs et diabète

O. VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Cette métaanalyse regroupe les essais randomisés et les registres réalisés entre 2002 et 2007 comprenant des patients diabétiques déclarés et revascularisés avec au moins un stent actif (sirolimus ou paclitaxel). Dans les essais randomisés (13 essais ; n = 2 422), les taux de revascularisation sont faibles entre 9 et 12 mois et identiques entre les stents Cypher® et les stents Taxus™ (7,6 % vs 8,6 %), de même que le taux d’événements cardiaques sévères (MACE 12,9 % vs 15,4 %).

Dans les registres (16 registres ; n = 10 156), les taux de revascularisation sont également faibles et voisins entre les deux plateformes (7,2 % vs 5,8 %) ainsi que les événements cliniques (11,9 % vs 10,1 %).  Chez les patients diabétiques, cette métaanalyse ne retrouve pas de différence significative entre les taux de revascularisation et les MACE à 1 an avec les deux types de stents actifs. Les taux de revascularisation et de MACE sont plus importants dans les essais randomisés que dans les registres du fait d’une probable sous-estimation des événements rapportés dans ces derniers.   Mahmud E et al. J Am Coll Cardiol 2008 ; 5 1: 2385-95.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 88
publicité