Version PDF

Lu pour vous

Publié le 29 juin 2022Lecture 1 min

Pronostic des lésions intermédiaires du tronc commun gauche

Olivier VARENNE, hôpital Cochin, Paris

Le pronostic des patients avec sténose > 50 % du tronc commun (TC) est péjoratif mais celui des patients avec sténose intermédiaire (29-49 %) n’est pas bien connu.

Dans l’étude ISCHEMIA, les participants devaient tous avoir un scanner coronaire (afin d’éliminer une sténose serrée du TC avant randomisation traitement interventionnel vs médical). Ceux ayant une sténose intermédiaire ou pas de sténose font l’objet de cette étude. Parmi les 3 699 patients, 962 (26 %) avaient une sténose intermédiaire du TC. Parmi les patients du bras stratégie invasive, 7 % avaient une sténose significative du TC. Les patients avec une sténose intermédiaire du TC avaient un excès d’évènements cardiovasculaires qui ne persistait pas après ajustement) par rapport à ceux sans sténose intermédiaire. Une stratégie invasive augmente le risque d’infarctus périprocédural, réduit le risque d’IDM non lié à la procédure, sans différence sur les MACE (décès, IDM, hospitalisation pour angor instable, insuffisance cardiaque ou arrêt cardiaque). Dans l’étude ISCHEMIA, il n’est pas retrouvé de bénéfice à traiter de façon invasive les sténoses intermédiaires du TC, sauf une baisse significative du risque d’IDM non procéduraux mais une augmentation du risque d’IDM procéduraux. Bangalore S et al. Circ Cardiovasc Interv 2022 ; doi: 10.1161/CIRCINTERVENTIONS.121.010925.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité