Version PDF

Éditorial

Publié le 30 juin 2022Lecture 1 min

« Le progrès médical ne dépend pas de la seule technologie, mais de sa maîtrise par les professionnels » Jacques Marceau

Romain CADOR et Philippe DURAND, Hôpital Saint Joseph, Paris

En 2022, nous avons fêté les 20 ans du TAVI inventé par Alain Cribier. Cette technique, rapidement adoptée et maîtrisée par les cardiologues interventionnels, ne cesse de s’étendre avec succès même dans les situations de choc cardiogénique sur RAC serré.

Cependant, le TAVI qui est proposé à des patients de plus en plus jeunes et à plus faible risque chirurgical nécessite de planifier la prise en charge médicale ultérieure et notamment de réfléchir à la possibilité d’une réintervention de TAVI valve in valve à long terme ainsi qu’au risque coronaire comme vous le lirez dans la lettre du GACI. Qui aurait pensé qu’un jour nous pourrions réaliser une angioplastie coronaire sous IVUS sans injection de produit de contraste ? C’est pourtant devenu possible et très intéressant, bien que complexe, en cas de choc anaphylactique au produit de contraste ou d’insuffisance rénale très sévère. Bonne lecture et bon été à tous. R. CADOR et P. DURAND, Hôpital Saint-Joseph, Paris Rédacteurs en chef

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité