Version PDF

Technologies

25 juin 2020

Procédures coronaires complexes : Le ballon Ikazuchi Zero™, un des meilleurs outils

Andrea ZUFFI, Hôpital privé Saint-Martin, Caen

Le développement technologique réalisé ces 40 dernières années dans le domaine de la cardiologie interventionelle a permis de l’élever au rang de technique de référence dans le traitement de la pathologie coronarienne.
Au fil des années, les performances du matériel à disposition des praticiens ainsi que l’optimisation de la biocompatibilité des plateformes ont augmenté le taux de succès procédural et amélioré le pronostic de nos patients.

On observe donc inéluctablement un élargissement des indications qui nous confronte aujourd’hui à une pathologie coronaire de plus en plus complexe où les hautes compétences des opérateurs à elles seules ne seraient pas suffisantes pour atteindre un plein résultat sans les performances des outils à leur disposition. Dans ce contexte plusieurs marques se sont concentrées sur le développement de dispositifs innovants visant à franchir des sténoses jusqu’à présent non accessibles (guides spécifiques, microcathéters, extensions de cathéters). Toutefois, le ballon de dilatation reste l’outil de première ligne, ainsi que le plus économique, pour le franchissement et la préparation de telles lésions. Le traitement des occlusions coronaires chroniques ainsi que les procédures de bifurcation avec les techniques les plus modernes nécessitent l’utilisation d’un ballonnet ayant des caractéristiques qui couplent une bonne capacité de push et de résistance du corps du cathéter (shaft), une bonne capacité de glissement de la partie distale du système, un profil de l’extrémité du cathéter (tip) ainsi que de franchissement du ballon qui soient les plus petits possibles. Les ballonnets Ikazuchi Zero™, développés par la société japonaise Kaneka et commercialisés par CORDIS, une division de Cardinal Health, présentent toutes les caractéristiques requises pour un cathéter de dilatation moderne aussi bien dans le cadre d’une utilisation de routine que pour un emploi pendant les procédures plus techniques. Les caractéristiques Le ballonnet Ikazuchi Zero™ dispose d’un cathéter monorail à échange rapide et présente une gamme avec des diamètres croissants de 1,0 x 6 mm de longueur à 4,0 x 20 mm. Son tip – le plus effilé du marché (0,0157’’) –, son profil de franchissement (0,023’’) et le revêtement hydrophile (TR2) du ballon et du shaft distal lui donnent d’excellentes performances dans le franchissement. Ce dernier élément, conçu pour obtenir la trackabilité maximale, nécessite cependant une manipulation délicate à l’insertion dans le cathéter porteur afin d’éviter des forces de torsions qui peuvent surcharger la structure. Même si les tests sur banc attestent que la conception de l’extrémité du cathéter permet le franchissement avec une force minimale, le shaft proximal du cathéter permet aussi une force de poussée (pushabilité) adéquate et dispose d’une bonne résistance aux contraintes. Grâce à ses caractéristiques, le ballon Ikazuchi Zero™ se dispute la première marche du podium avec ses concurrents directs Sapphire® II Pro (OrbusNeich) dans sa dernière version CTO et le nouveau ballon Ryurei™ de Terumo. Le ballon Sapphire® II Pro CTO, également présenté dans sa plus petite taille de diamètre 1,0 x 5 mm de longueur, a amélioré son profil de franchissement de 0,023’’ à 0,0216’’. Le diamètre de l’extrémité distale de 0,0164’’ est actuellement seulement surpassé par celui du ballon Ikazuchi Zero™ (0,0157’’). La longueur du tip de 1,5 mm et son revêtement de dernière génération Hydro-X lui permettent des performances de franchissement très élevées. Le ballon Ryurei™, récemment introduit sur le marché européen par Terumo, présente dans sa plus petite taille (1,0 x 5 mm) des caractéristiques similaires à ses deux concurrents. Le profil d’entrée de 0,0161’’ et le diamètre de franchissement de 0,023’’ associé au revêtement hydrophile durable de l’extrémité distale sont des caractéristiques qui améliorent nettement ses performances par rapport à son prédécesseur le ballon Tazuna® (1,25 mm). Conclusion  J’utilise les ballons Ikazuchi Zero™ (Kaneka distribué par CORDIS) car il s’agit d’un produit polyvalent. Il garde des performances élevées sur toute la gamme et une efficacité remarquable pour les diamètres les plus petits qui permettent, notamment dans les procédures de CTO et grâce à un taux de franchissement élevé, de réduire les temps et les coûts de procédures pour lesquelles les contraintes économiques deviennent toujours plus pressantes. Cas clinique 1   ➜ Ce patient de 70 ans, ayant comme facteurs de risque cardiovasculaires une hypertension artérielle, un diabète de type 2 et un tabagisme actif, est hospitalisé pour un épisode d’insuffisance ventriculaire gauche. À l’échographie cardiaque, on retrouve une dilatation des cavités gauches avec une akinésie de la paroi inférieure, une hypokinésie de la paroi antérieure avec une fonction ventriculaire gauche résiduelle de 35 %. La coronarographie diagnostique met en évidence une coronaropathie bitronculaire avec une occlusion chronique de la coronaire droite (CD) et de l’artère interventriculaire antérieure (IVA) ; l’artère circonflexe et bissectrice est indemne de sténose. Une IRM cardiaque révèle l’absence d’une viabilité de la paroi inférieure. En revanche, un rehaussement tardif < 25 % confirme l’existence d’une viabilité de la paroi antérieure. L’indication à une désobstruction de l’IVA est retenue. La coronarographie diagnostique met en évidence une CTO (occlusion chronique totale) longue avec un cap proximal ambigu (photo 1) et une calcification modérée, un bon lit d’aval avec une reprise épicardique depuis la bissectrice (photo 2). Une stratégie antérograde de « vraie à vraie lumière » est privilégiée gardant comme deuxième option une technique de « dissection-rentrée ». L’occlusion chronique est franchie en utilisant des guides Fielder XT-R et Gaia Third (Asahi) avec le support d’un microcathéter Turnpike® (Teleflex). Après un échange du guide avec un guide SION Blue (Asahi), une prédilatation avec un ballon Ikazuchi Zero™ 1,5 x 15 mm et 2,5 x 20 mm est réalisée. La pose de deux stents actifs XIENCE™ 3,5 x 33 mm et 3,0 x 12 mm (Abbott) de l’ostium au segment moyen de l’IVA permettent d’obtenir un bon résultat final (photo 3). Photo 1 Photo 2 Photo 3 Cas clinique 2  ➜ Il s’agit d’un patient de 67 ans, ayant comme facteurs de risques cardiovasculaires une hypertension artérielle et un diabète de type 2 et qui est hospitalisé pour un premier épisode d’insuffisance cardiaque. L’échographie met en évidence une FEVG de 30 %, une hypokinésie étendue de la paroi antérieure et une dilatation des cavités gauches. La coronarographie diagnostique met en évidence une coronaropathie monotronculaire avec une occlusion ostiale longue de l’IVA, un cap proximal ambigu (photo 1) et des calcifications modérées. Une reprise faible par des collatérales non interventionnelles de la CD (photo 2) et par des collatérales épicardiques d’une artère bissectrice de bon calibre (photo 3) permettent de visualiser un bon lit d’aval (photo 4). Photo 1 Photo 2 Photo 3 Photo 4 L’IRM révèle un rehaussement tardif < 25 % des segments proximal et moyen de la paroi antérieure ce qui confirme une viabilité résiduelle. Une scintigraphie myocardique décèle une ischémie antérieure étendue (20 % du ventricule gauche). L’indication à une procédure de désobstruction de l’occlusion chronique de l’IVA est retenue. Une stratégie rétrograde pure par voie épicardique est décidée comme première option laissant comme deuxième option (éventuel deuxième essai) une stratégie antérograde avec ponction du cap proximal sous IVUS. Un guide SION (Asahi) franchit les collatérales permettant d’avancer le microcathéter Teleport™ Control 150 cm (OrbusNeich) jusqu’au cap distal de l’occlusion et d’analyser avec une injection sélective son anatomie (photo 5). Photo 5 Un guide Gaia Third (Asahi) est utilisé pour franchir l’occlusion en rétrograde de « vraie à vraie lumière ». Un guide RG3 (Asahi) est externalisé avec une technique Ping Pong (photo 6). Des prédilatations multiples avec des ballons Ikazuchi Zero™ de diamètres croissants (1,0 x 6 mm, 1,5 x 20 mm et 2,5 x 12 mm) sont réalisées permettant d’atteindre, après la mise en place de deux stents actifs XIENCE 3,5 x 38 mm et 3,0 x 12 mm, un bon résultat angiographique final (photo 7). Photo 6 Photo 7 Le ballon Ikazuchi Zero™ est conçu pour être utilisé à des fins de dilatation de lésion sténosée de l’artère coronaire dans le cadre d’une angioplastie coronarienne transluminale percutanée (ACTP). Avant utilisation, prendre connaissances des « Notices d’utilisation » jointes à chaque produit pour connaître les indications, les contre-indications, les effets secondaires, l’utilisation recommandée, les mises en garde et les précautions. CORDIS est une marque déposée de Cardinal Health et peut être enregistrée aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Ikazuchi Zero™ est une marque commerciale de KANEKA Corporation, fabricant légal d’Ikazuchi Zero™ et distribuée par CORDIS. Toutes les autres marques appartiennent à leurs détenteurs respectifs. Document réservé à l’utilisation des professionnels de santé. 100562017. 06/2020.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 16
  • >
publicité