Version PDF

Éditorial

16 juin 2018

« Much Ado About Nothing* » W. Shakespeare

Romain CADOR et Philippe DURAND, Hôpital Saint-Joseph, Paris

La polémique a du mal à retomber après la publication de la pourtant très controversée étude ORBITA. Cette querelle montre bien à quel point l’angioplastie, qui a probablement désormais atteint sa maturité technique, tarde encore à faire l’unanimité dans les indications les moins aiguës.

Le débat va se poursuivre probablement dans les prochains mois et s’étendre à l’ischémie silencieuse avec la publication de nouvelles études très attendues. Il n’est cependant pas sûr que toute cette agitation change profondément nos pratiques. Les données scientifiques déjà publiées mais aussi le bon sens ont déjà convaincu la majorité d’entre nous et les cardiologues cliniciens avec lesquels ils collaborent. Les autres continueront probablement à faire la sourde oreille, persuadés du bien-fondé de leurs indications. Espérons que ce ne soit pas une évolution des systèmes de prise en charge financière qui vienne demain impacter nos choix médicaux, nos tutelles ayant une lecture probablement plus dogmatique de cette littérature. Bonne lecture à tous et très bonnes vacances. * Beaucoup de bruit pour rien R. CADOR et P. DURAND, Hôpital Saint-Joseph, Paris

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 11
  • >
publicité