Version PDF

Lu pour vous

30 mar 2021

Mortalité des patients avec STEMI sans facteurs de risque modifiables

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

La cardiologie cible les facteurs de risque modifiables chez les patients après un SCA (HTA, hypercholestérolémie, tabac). SWEDEHEART a analysé les données de patients avec primo-infarctus et ne présentant pas de facteurs de risque modifiables.

Le critère primaire était la mortalité à 30 jours. Entre 2005 et 2018, 9 228 (14,9 %) des 62 048 patients avec STEMI ne présentaient pas de facteurs de risque modifiables. Les patients sans facteurs de risque recevaient moins de statines, moins d’IEC/ARA2, ou de bêtabloquants à la sortie. Après 30 jours, les patients sans facteurs de risque modifiables avaient une mortalité cardiovasculaire supérieure à celle des patients avec au moins un de ces facteurs de risque (HR : 1,47 ; IC 95 % : 1,37-1,57 ; p < 0,0001). L’augmentation de mortalité persiste après ajustement pour l’âge, le sexe, la FEVG, la créatinine et la tension artérielle. Les patients sans facteurs de risque qui font un STEMI ont une surmortalité par rapport à ceux ayant au moins un facteur de risque. Le surrisque est atténué par les traitements recommandés dans le STEMI. Figtree GA et al. The Lancet 2021 ; 397 : 1085-94

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité