Version PDF

Éditorial

Publié le 01 sep 2011Lecture 2 min

L’ESC 2011

R. CADOR et P. DURAND, Clinique Bizet, Paris

« La vérité vaut bien qu’on passe quelques années sans la trouver » Jules Renard
 

Il ne fallait pas cette année prolonger ses vacances. Pendant que les derniers aoûtiens profitaient de la plage, l’ESC nous livrait ses ultimes scoops et vérités à travers notamment la publication des dernières recommandations sur la prise en charge du SCA ST-. Le moins qu’on puisse dire est qu’il existe une prime à la nouveauté. Ainsi, il est désormais recommandé de privilégier la troponine US plutôt que la troponine classique, de réaliser un scanner coronaire plutôt qu’une coronarographie dans les SCA à faible risque et de ne prescrire le clopidogrel que chez les patients ayant une contre-indication au prasugrel ou au ticagrélor. Le rationnel pour jeter aux oubliettes nos anciennes pratiques repose certes sur des études randomisées indiscutables, mais suffisent-elles à remplacer des années d’expérience et de recul ? L’histoire récente des recommandations et du congrès de l’ESC montre que la vérité d’hier n’est pas toujours celle d’aujourd’hui. le plus bel exemple restant celui des stents actifs jetés au pilori en 2006 pour être finalement réhabilités quelques années plus tard… Bonne lecture. R. CADOR et P. DURAND  

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 14
  • >
publicité