publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Lu pour vous

Publié le 31 mai 2009Lecture 1 min

Le scanner coronaire peut-il permettre d’écarter précocement le diagnostic de SCA ?

O. VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

L’étude ROMICAT (Rule Out Myocardial Infarction using Computer Assisted Tomography) a analysé une cohorte de 368 patients avec syndrome douloureux thoracique, ECG sans sus-décalage ST et troponine normale qui ont eu un scanner coronaire 64 barrettes lors de leur admission au service des urgences.

Parmi ces patients, 31 (8 %) avaient un syndrome coronaire aigu (SCA). Au scanner coronaire, 50 % des patients avaient un examen normal, 31 % des plaques coronaires et 19 % une sténose significative ou un examen non contributif. Le scanner coronaire a une sensibilité et une spécificité de 100 % respectivement pour l'absence de coronaropathie et de 77 % et 98 % pour la détection d'une sténose coronaire. Après scanner, 50 % des patients avec syndrome douloureux thoracique sont indemnes de lésion coronaire et n'ont pas de SCA.  Étant donné le nombre important de patients ayant un syndrome douloureux thoracique, le scanner coronaire pourrait être un outil de triage aux urgences qui permettrait d'identifier les patients sans coronaropathie pouvant ainsi soit rentrer chez eux, soit bénéficier d'autres examens diagnostiques.   Hoffmann U et al. J Am Coll Cardiol 2009 ; 53 : 1660-7.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 94
publicité