Version PDF

Lu pour vous

20 oct 2019

IRM de perfusion ou FFR pour guider la revascularisation chez les coronariens stables ?

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Chez les patients avec maladie coronaire stable, l’IRM de perfusion ou l’utilisation de la FFR sont deux techniques utilisées pour guider une éventuelle revascularisation.

MR-INFORM, étude multicentrique, ouverte, de non-infériorité (marge de non-infériorité de 6 %) a randomisé 918 patients avec angor typique, ≥ 2 facteurs de risque de la maladie coronaire ou un test d’effort anormal, entre deux stratégies de revascularisation guidées par l’IRM de perfusion ou par la FFR. Une revascularisation était recommandée dans le groupe IRM en cas d’ischémie de plus de 6 % du myocarde et en cas de FFR ≤ 0,80 dans le groupe évalué par cette technique. Au total 184 des 454 patients (40,5 %) du groupe IRM et 213 des 464 patients (45,9 %) du groupe FFR avaient les critères retenus pour une revascularisation (p = 0,11). Un MACE est survenu chez 3,6 % des patients du groupe IRM et 3,7 % des patients du groupe FFR (p < 0,05 pour la non-infériorité). Le pourcentage de patients sans angor à 12 mois est similaire dans les deux groupes (49,2 % vs 43,8 % ; p = 0,21). Parmi les patients avec maladie coronaire stable, une stratégie de revascularisation guidée par l’IRM de perfusion n’est pas différente d’une stratégie basée sur la mesure de la FFR. Nagel E et al. NEJM 2019 ; 380 (25) : 2418-28.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité