Version PDF

Lu pour vous

15 déc 2018

Interaction entre fragilité et voie d’abord des patients traités par TAVI

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Ce travail cherche à évaluer l’impact de la voie d’abord chez les patients fragiles traités par TAVI sur la mortalité. Les procédures de TAVI non transfémorales sont associées à un plus grand risque d’événements qui pourraient être mal tolérés chez les patients fragiles.

Cette étude post-hoc de l’étude FRAILTY-AVR (Frailty Assessment Before Cardiac Surgery & Transcatheter Interventions) a inclus des patients bénéficiant d’un TAVI entre 2012 et 2017. Les critères d’évaluation comprenaient la mortalité à 30 jours et à 12 mois. La cohorte comprenait 723 patients âgés de 84 ± 6 ans, dont 556 (77 %) ont eu une procédure transfémorale et 167 (23 %) une procédure non transfémorale. Chez les patients fragiles (scores de fragilité > 3 ; 35 %), un abord non transfémoral était associé à un excès de mortalité à 30 jours (OR : 3,91 ; IC 95 % : 1,48-10,31), alors que chez les patients non fragiles (65 %), le choix de ces abords est resté sans effet sur la mortalité. Un abord non transfémoral est associé à une augmentation de la mortalité à J 30 (OR : 1,98 ; IC 95 % : 1,00-3,93) mais pas chez les patients non fragiles (OR : 1,83 ; IC 95 % : 0,90-3,74). Chez les patients fragiles bénéficiant d’une procédure de TAVI, une voie d’abord plus invasive (non transfémorale) est associée à un excès de mortalité à J 30. Laura M. Drudi et al. J Am Coll Cardiol Intv 2018

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité