Version PDF

Lu pour vous

Publié le 30 déc 2021Lecture 1 min

Impact de la fracturation de l’anneau bioprothétique dans les procédures de valve-in-valve

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

La fracture de l’anneau bioprothétique est une technique permettant de réduire le gradient transvalvulaire dans les procédures de TAVI valve-in-valve.

Au total, 81 cas de TAVI valve-in-valve avec fracture de l’anneau ont été comparés à 79 cas de valve-in-valve sans fracturation de l’anneau (non randomisés). Chez les patients où le TAVI était associé à une fracturation de l’anneau, le taux de succès (VARC-2) était de 93 % contre 68 % en l’absence de fracturation (p < 0,001). Le gradient transvalvulaire diminuait de 37 ± 13 à 11 ± 6 mmHg (p < 0,001) comparativement à 35 ± 16 à 16 ± 7 mmHg (p < 0,001). Les événements intrahospitaliers ne sont pas différents entre les deux groupes (3,7 % vs 7,6 % ; p = 0,325). Les facteurs prédictifs d’un gradient plus bas après TAVI comprennent la fracturation de l’anneau, les valves autoexpansibles et des valves chirurgicales différentes de la Mitroflow. La fracturation de l’anneau associée au TAVI dans les procédures de TAVI valve-in-valve semble avoir de meilleurs résultats immédiats et de plus faibles gradients. Ces résultats méritent une comparaison dans une étude randomisée. Brinkmann C et al. EuroInterv 2021 ;17: 848-55.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité