Version PDF

Éditorial

16 oct 2018

« Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement » Bouddha

Romain CADOR et Philippe DURAND, Hôpital Saint-Joseph, Paris

Qui aurait imaginé que les résultats de l’étude CULPRIT SHOCK valideraient la revascularisation de la seule artère coupable chez le patient pluritronculaire en infarctus compliqué de choc cardiogénique et aboutiraient ainsi à une modification des recommandations ?

Le changement est permanent et seul le passé est immuable. Même la FFR peut donner des résultats inattendus chez les patients pluritronculaires comme le montre l’étude FUTURE. À trop abuser des bonnes choses… Pour l’angioplastie coronaire ambulatoire, le changement de nos pratiques s’avère encore bien timide pour un certain nombre de bonnes ou mauvaises raisons que vous découvrirez dans ce numéro. Le prochain numéro de Cath’Lab sera celui des 10 ans de la revue. Nous souhaitons remercier vivement nos fidèles sponsors et lecteurs ainsi que l’ensemble des auteurs qui depuis le début ont apporté leur pierre à l’édifice. Bonne lecture à toutes et tous. Romain CADOR et Philippe DURAND, Hôpital Saint-Joseph, Paris

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 11
  • >
publicité