Version PDF

Lu pour vous

25 juin 2020

Évaluation de la FFR chez les patients insuffisants cardiaques

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

L’impact de la mesure de la FFR n’a jamais été pleinement évalué chez les patients en insuffisance cardiaque ischémique.

Entre 2002 et 2010, tous les patients avec FEVG ≤ 50 % et au moins une lésion coronaire intermédiaire (sténose 50-70 %) ont été revascularisés en fonction de la valeur de la FFR (ATL guidée par FFR) ou non (ATL guidée par angiographie). Dans le groupe FFR, 433 patients ont été comparés à 866 patients du groupe Angio. De plus, les événements cliniques ont été comparés à 617 patients avec FFR > 50 %. Après mesure de la FFR, le nombre de sténoses significatives était significativement réduit par rapport au groupe Angio (1,43 ± 0,98 vs 1,97 ± 0,84 ; p < 0,001) entraînant un plus faible taux de revascularisations (52 % vs 62 % ; p < 0,001). Les décès à 5 ans étaient plus faibles chez les patients du groupe FFR (22 % vs 31 % ; RR : 0,64 ; IC95 % : 0,51-0,81 ; p < 0,001). De même, le taux de MACCE était réduit dans le groupe FFR. Enfin, les taux de mortalité et de MACCE étaient plus élevés chez les patients avec altération de la FEVG par rapport à ceux avec une FEVG normale. Chez les patients avec dysfonction ventriculaire gauche d’origine ischémique, la revascularisation guidée par la FFR réduit le nombre de revascularisations et améliore le pronostic à 5 ans.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité