Version PDF

Éditorial

Publié le 29 fév 2012Lecture 1 min

ÉDITO

R. CADOR et P. DURAND, Clinique Bizet, Paris
« N’entretiens pas l’espoir
 de ce qui ne peut être espéré »
Pythagore
Et pourtant…
 
L’histoire récente de la cardiologie interventionnelle nous montre que limites techniques ou pharmacologiques ne cessent d’être repoussées. Ce nouveau numéro en est une parfaite démonstration : l’angioplastie du patient multitronculaire à score Syntax élevé, le stent biorésorbable bientôt disponible, les nouveaux antiagrégants plaquettaires,  le TAVI… Si les chiffres d’activité pour l’année 2011 semblent démontrer une certaine stabilité, cette dernière ne doit pas occulter la formidable dynamique de notre technique et sa mutation permanente. Parallèlement, le passionnant récit du programme cardiologique franco--mongol nous rappelle la dimension nécessairement humaine de la diffusion de ces progrès. C’est donc pleins d’optimisme que nous abordons cette nouvelle année, impatients de pouvoir commenter les nouveaux boulever-sements qui nous attendent. Dans ce contexte, Cath’Lab se doit d’évoluer. Cette nouvelle maquette en est modestement l’illustration. Bonne lecture à tous. R. CADOR et P. DURAND    

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 14
  • >
publicité