Version PDF

Lu pour vous

25 oct 2021

Décompensation cardiaque gauche : indication pour une coronarographie rapide ?

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Ce travail évalue l’influence d’une coronarographie durant une poussée d’insuffisance cardiaque gauche et la mortalité, les réadmissions, les revascularisations à 2 ans.

Parmi les 7 239 patients hospitalisés pour insuffisance cardiaque dans 70 services d’urgence de l’Ontario entre 2010 et 2013, 2 994 ont été sélectionnés dont 1 567 (52 %) avaient été coronarographiés dans les 14 jours. La réalisation d’une coronarographie dans les 14 jours au décours d’une poussée d’insuffisance cardiaque était associée à une réduction de la mortalité toutes causes (RR : 0,74 ; IC 95% : 0,61- 0,90 ; p = 0,002), de la mortalité cardiovasculaire (RR : 0,72, IC 95% : 0,56-0,93 ; p = 0,012), et des réadmissions pour insuffisance cardiaque (RR : 0,84 ; IC 95% : 0,71-0,99 ; p = 0,042), ainsi qu’une augmentation parallèle des revascularisations par angioplastie (RR : 2,58 ; IC 95% : 1,73- 3,86 ; p < 0,001) ou par pontages (RR : 2,94 ; IC 95% : 1,75-4,93 ; p < 0,001). La réalisation précoce d’une coronarographie au décours d’une poussée d’insuffisance cardiaque est associée à un meilleur pronostic clinique et une augmentation des revascularisations myocardiques à 2 ans. Kosyakovsky L et al. Eur Heart J 2021 ; doi: 10.1093/ eurheartj/ehab423.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité