Version PDF

Focus

20 juin 2019

Cathpax® AIR, une cabine de radioprotection destinée aux procédures interventionnelles

Patrice GUÉRIN et coll*, Institut du Thorax, CHU Laennec Saint-Herblain

La cardiologie interventionnelle a connu des progrès techniques majeurs avec une augmentation du nombre et de la complexité des procédures (TAVI, MitraClip, interventionnel congénital, CTO, etc.) et, en conséquence, une plus grande exposition des médecins et des patients aux rayons X avec les risques associés.

Aujourd’hui, les médecins interventionnels exposés aux rayons X et conscients de la protection limitée des EPI et EPC (équipements de protection individuelle et de protection collective), sont à l’écoute de nouvelles technologies en matière de radioprotection en salle. Les études et les formations à la radioprotection, devenues obligatoires pour tout personnel en salle ont amené à une prise de conscience des risques encourus en recevant quotidiennement de faibles doses de rayons X. Le Cathpax® AIR est le fruit d’un co-développement entre un industriel spécialisé dans la radioprotection, Lemer Pax, et deux cardiologues interventionnels, Patrice Guérin (Institut du Thorax du CHU de Nantes) et David Keane (Saint Vincent Hospital à Dublin, Irlande). C’est la mise en commun des problématiques de chacun et des solutions de l’industriel, qui a permis l’avènement de ce système hautement radioprotecteur indépendant et ergonomique. Cette conception par trois équipes, aux savoir-faire complémentaires, avec chacune son domaine d’expertise, était essentielle pour arriver à un compromis entre radioprotection optimale de la tête aux pieds et conception ergonomique pour respecter l’espace de travail du praticien et de l’ensemble des paramédicaux présents en salle de cathétérisme (figure 1). Figure 1. Un équipement compatible avec toutes les procédures Comme l’ont précisé les Drs V. Letocart et T. Manigold, le Cathpax® AIR est compatible avec toutes les procédures de cardiologie interventionnelle qui nécessitent un abord fémoral artériel ou veineux et/ou radial. La cabine de radioprotection est particulièrement préconisée pour les angioplasties complexes de type CTO (qui peuvent durer plusieurs heures) et les procédures structurelles telles que la pose d’un TAVI, d’un MitraClip ou encore des procédures percutanées des cardiopathies congénitales comme la revalvulation pulmonaire (procédure par définition irradiante car sa réalisation se fait de préférence en incidence de profil). En effet, la cabine permet d’assurer une protection optimale des médecins qui peuvent travailler sereinement tout en utilisant des séquences de rayons suffisantes et avoir une meilleure qualité d’image, notamment dans le cadre de la prise en charge de patients dont l’IMC est important. Les gestes et les habitudes n’ont pas été modifiés et l’ergonomie de travail est préservée. On notera la possibilité d’ouverture de la partie supérieure vitrée de la cabine afin d’accéder aisément au patient et au matériel d’intervention tout en étant idéalement protégé en rabattant cette même partie lors des séquences de graphie. Une dose de rayon X extrêmement faible Le cumul de la dose ambiante à l’intérieur de la cabine Cathpax® AIR a été évalué sur 13 procédures de coronographie simples en collaboration avec les Drs F. El-Haber et A. Etemadi. Des Dosifilms® ont été collés sur la paroi intérieure de la cabine et à l’extérieur sur le panneau frontal (du côté du patient) et latéral à gauche du praticien. La dose cumulée à l’intérieur de la cabine s’est avérée inférieure au seuil de détection des Dosifilms®. D’après les résultats illustrés sur la figure 2, nous constatons que la cabine diminue considérablement l’exposition du praticien lors de ces procédures. Figure 2. Capacité de radioprotection de Cathpax® AIR. En complément, le zonage à l’intérieur de la cabine a été effectué en utilisant un fantôme en polyméthacrylate de méthyle (PMMA) (PHD 2000, Varay Laborix). Les débits de dose à l’intérieur de la cabine sont < 2 μSv/h pour une scopie et < 10 μSv/h dans le cas d’une graphie. En intégrant l’émission sur la durée de la procédure, la zone pourrait être classée en zone surveillée (au même titre que les praticiens travaillant derrière la baie de vision plombée). L’étude de poste du praticien a été effectuée sur 18 procédures en plaçant 21 pastilles TLD (thermonluminescent dosimeter, Landauer) comme l’indique la figure 3 en utilisant Cathpax® AIR et les EPI habituels. Figure 3. Derrière Cathpax® AIR, les doses reçues par le praticien sont indétectables. De plus, Cathpax® AIR protège de manière optimale les extrémités basses du praticien, le côté gauche, le crâne et les yeux, ce qui n’est pas le cas en utilisant les EPI habituels (figure 4). Une étude de 2016 révèle que l’équipement additionnel ne protège pas suffisamment du rayonnement diffusé(1). Les différents projets de validation clinique mis en place avec la cabine Cathpax® AIR ont permis de constater qu’elle n’est pas compatible uniquement avec la spécialité cardiologie mais peut également être utilisée en radiologie interventionnelle, neuroradiologie, ainsi qu’en électrophysiologie. Des essais en radioembolisation, urologie, gynécologie interventionnelle seront mis en place à la rentrée prochaine. Figure 4. La collaboration entre les équipes du CHU de Nantes et Lemer Pax a également permis de mettre en oeuvre un nouveau projet autour des échographistes exerçant aux côtés des praticiens interventionnels et souvent proches du tube à rayons X et recevant donc des doses de radiation élevées. De ce fait, un projet de cabine leur étant dédié, avec retour des écrans de fluoroscopie, est en cours de développement. Conclusion Cathpax® AIR sera disponible à la rentrée prochaine. Une étude de poste sur plusieurs mois sera initiée à la même période avec l’équipe du CHU Laennec de Saint- Herblain, de manière à confirmer que les opérateurs pourront s’affranchir du port du tablier et des EPI. *V. LETOCARTa, T. MANIGOLDa, A. ETEMADIa, F. EL-HABERb a. Institut du Thorax, CHU Laennec Saint-Herblain ; b. Docteur en Sciences et Conseiller Expert en radioprotection chez Lemer Pax.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 7
  • >
publicité